Augmentation mammaire : ce qu'il faut savoir

Augmentation mammaire : ce qu’il faut savoir

De nos jours, les femmes peuvent choisir exactement la taille de poitrine qu’elles veulent grâce à la chirurgie d’augmentation mammaire ou plastie mammaire. En effet, la médecine esthétique fait vraiment des miracles, notamment si elle est sous la tutelle d’un bon plasticien. Si vous faites partie de celles qui souhaitent avoir recours à la chirurgie esthétique pour modifier la taille de votre poitrine, ces infos pratiques vous seront utiles.

Chirurgie esthétique : une opération maîtrisée

La chirurgie mammaire est l’une des interventions les plus pratiquées dans le monde, avec la rhinoplastie. En effet, de nombreux chirurgiens se sont spécialisés dans ce domaine avec la demande grandissante. L’apparition de nouvelles techniques a aussi permis à la pratique d’être plus maîtrisée actuellement. Non seulement les risques sont réduits, mais les résultats obtenus sont de plus en plus proches du naturel.

C’est plutôt rassurant pour les femmes qui souhaitent subir une opération esthétique, mais qui avaient peur jusque-là des conséquences d’une chirurgie ratée. Malgré tout, pour que les conditions de réussite soient réunies, la patiente doit solliciter un chirurgien plasticien qualifié. De plus, même si les risques sont moindres, ils sont toujours bel et bien présents.

Augmentation ou réduction mammaire

La demande est plus importante pour l’augmentation mammaire, bien que certaines femmes, gênées par leur forte poitrine souhaitent aussi subir une réduction mammaire. Quoi qu’il en soit, la pose d’implants mammaires est fortement plébiscitée, et si la chirurgie mammaire a existé depuis plus d’une cinquantaine d’années, la taille de bonnet demandée a constamment augmenté. Aux Etats-Unis, le volume moyen souhaité avoisine les 400cm3 contre 300cm3 en France.

Il faut noter que si l’augmentation n’est pas importante, un lipofilling graisseux pourra être suffisant. Cette technique consiste à injecter de la graisse prélevée à une autre partie du corps dans les seins. Enfin, pour les femmes qui ont subi une ablation des seins suite à un cancer, une reconstruction mammaire est envisageable. Vous trouverez plus d’infos sur www.augmentation-mammaire-lyon.com.

Les prothèses

Pour ce qui est de la forme, il existe deux types de prothèses : arrondie ou en forme de gouttes d’eau. Le premier offre l’avantage d’être polyvalent, c’est-à-dire qu’en cas de retournement, il ne risque pas d’altérer la forme du sein. Quant à la prothèse en forme de goutte d’eau, elle est plus proche de la forme du véritable sein.

Les implants sont généralement remplis de gel de silicone. Il existe aussi des prothèses qui contiennent de l’hydrogel ou du sérum physiologique. Elles permettent d’avoir un rendu excellent mais comportent chacune leurs avantages et leurs inconvénients.

L’opération

Elle est précédée d’une consultation pré-opératoire avec le chirurgien esthétique de votre choix à Lyon. Tout d’abord, il faut s’assurer que ce dernier soit spécialisé dans la chirurgie réparatrice et reconstructrice. C’est au cours de cette consultation que vous en aurez le cœur net. Ensuite, il vous expliquera les modalités de l’opération.

Elle s’effectue sous anesthésie générale, ce qui suppose au moins une journée d’hospitalisation. Le choix des prothèses revient entièrement à la patiente, mais le chirurgien peut lui émettre quelques conseils. Les prothèses seront alors introduites dans la poitrine grâce à des incisions au niveau de l’aréole, sous le sillon mammaire ou bien par voie axillaire (sous le pli de l’aisselle). La voie d’accès repose aussi sur le choix de la patiente, mais il faut noter que les cicatrices de l’opération diffèrent selon le cas.

Les prothèses seront placées derrière le muscle pectoral, derrière l’aponévrose de celui-ci ou derrière la glande mammaire. Le chirurgien choisit la position selon la morphologie de la patiente. Si elle est mince, on évitera de placer la prothèse derrière la glande mammaire car la présence de l’implant sera trop évidente.

Les suites opératoires

La patiente sort de l’hôpital le jour-même de l’intervention. Elle devra prendre le temps de se reposer et porter un soutien-gorge de maintien spécial pendant environ un mois. Les pansements sont retirés dans les quatre jours qui suivent l’opération. La poitrine peut avoir un aspect gonflé, mais ces effets disparaîtront au bout de deux ou trois semaines.