Chirurgie de la verge : quelles sont les opérations possibles ?

Chirurgie de la verge : quelles sont les opérations possibles ?

Une gêne occasionnée par la taille de son pénis peut inciter un homme à recourir à la chirurgie. De nombreuses techniques sont mises en avant afin de remédier rapidement à cette situation embarrassante : l’épaississement ou l’allongement du pénis de quelques centimètres. Avant d’envisager une éventuelle opération, il serait plus prudent de découvrir tout ce qu’il faut savoir. 

    1. Les différentes techniques de la chirurgie de la verge

Chez certains hommes, la taille du sexe peut provoquer de nombreuses contrariétés. Lorsque le sexe est jugé trop petit, cela peut avoir des impacts psychologiques assez graves. La chirurgie de la verge ou pénoplastie est la solution à proposer à tous ces hommes handicapés par la taille de leur sexe. Également connue comme la phalloplastie, c’est une opération qui consiste à augmenter la taille de la verge en longueur ou en diamètre.

  • La chirurgie d’élargissement ou lipopénostructure : grâce à cette intervention, la verge gagne en diamètre au repos comme en érection. Cette intervention est la plus plébiscitée auprès des hommes. Il s’agit de faire une injection de graisse sous la peau de la verge. En général, c’est au niveau de la cuisse ou du ventre que la graisse est prélevée. Elle sera ensuite purifiée par lipostructure, lipomodelage, ou par réinjection de graisse autologue. Elle garantit un résultat définitif, à condition qu’aucune retouche ne soit faite. À l’issue de l’opération, le calibre de la verge se verra augmenter de 2 à 3 cm.

  • La chirurgie d’allongement ou phalloplastie : l’opération se pratique généralement sur une verge au repos pour que le résultat soit bien visible. Il faut savoir que l’intervention n’a aucun impact sur la vie sexuelle. Les sportifs en particulier en ont recours pour combattre « le complexe des vestiaires ». L’opération consiste à libérer le ligament suspenseur de la verge qui la relie à l’ose du pubis. À l’issue de l’intervention, le pénis se voit allonger de 3 à 6 cm. Une liposuccion du pubis constitue une autre option à l’allongement du pénis chez les personnes en surpoids.

Il est à noter qu’il est possible de réaliser ces deux interventions simultanément ou en même temps.

Sachez également que ni la fonction sexuelle, ni l’éjaculation précoce, ni les troubles de l’érection ne sont améliorés après l’intervention. L’angoisse de performance n’est pas non plus réglée. Enfin, la chirurgie ne modifie pas le gland. Il faudra des injections d’acide hyaluronique pour y remédier.

    1. Définir les attentes du patient avant l’opération

Selon chaque individu, la taille du pénis peut varier. Il en est de même pour son évolution entre l’état flaccide et l’érection. Il faut savoir qu’il n’existe aucune corrélation entre la taille du pénis au repos et sa taille en érection. De nombreux facteurs tels que la température, les émotions ou encore le stress peuvent également influencer sur la taille du pénis. Il s’avère ainsi impossible de déterminer la taille moyenne à partir de laquelle la chirurgie est indiquée. D’ailleurs, c’est la taille vécue du sexe, selon que le patient le perçoit, qui pourrait être une source de motivation du patient. Il est connu que l’homme est complexé par la petite taille de son pénis, car la taille de son sexe et la virilité vont de pair. Il est conseillé de réaliser cette opération après le début de la vie sexuelle. Dans tous les cas, le patient et le chirurgien discuteront des attentes du patient pour éviter toute déception.

    1. Les préconisations du chirurgien

Lors de la consultation préopératoire, le chirurgien fournit toutes les informations nécessaires pour faciliter la compréhension de la procédure. De son côté, le patient doit poser toutes les questions qui le titillent. Le chirurgien lui fournira ensuite des documents récapitulatifs. Pour s’assurer de l’absence d’un trouble associé, un examen sexologique sera réalisé. Le patient procédera également à un bilan sanguin. 48h avant l’opération, il devra en outre visiter l’anesthésiste.