comment-sorganisent-medecins-faire-face-desert-medical.png

Comment s’organisent les médecins pour faire face au désert médical ?

Cette année en France, les chiffres concernant les disparités de l’offre de soin entre les zones urbaines et rurales sont encore très alarmants. Le désert médical est bel et bien là et touche une population âgée en manque de professionnels de santé. Après la médecine générale, ce sont les spécialistes qui sont de plus en plus difficiles à consulter et ils affichent parfois des délais d’attente de plus de six mois. Pourtant, les spécialistes s’organisent pour pallier ce problème et trouvent des solutions pour se rapprocher de ceux qui sont loin des grands centres hospitaliers.

Des permanences dans les hôpitaux

Certaines spécialités doivent être maintenues dans les petits hôpitaux. La cardiologie en fait partie, car les pathologies du cœur font partie de celles qu’il faut surveiller de très près et pour lesquelles il faut réagir vite en cas de problème. Par exemple, de grands médecins cardiologues de la Clinique Pasteur à Toulouse se déplacent régulièrement à Carcassonne pour effectuer des examens comme des coronographies.

Des mesures attractives de la part des municipalités

Les municipalités tentent d’attirer de plus en plus de spécialistes dans les zones rurales. Elles décident souvent d’investir dans des projets de maisons de soin pour rassembler des domaines médicaux différents et fournir une offre de soin de proximité. Les communautés de commune communiquent beaucoup pour créer des permanences tournantes et faire en sorte de remplir les agendas des médecins pour qu’ils ne soient pas lésés par rapport à leurs confrères en zone urbaine.

L’ouverture à l’Europe

Lorsque l’offre de soin manque, il est possible de se tourner vers une autre demande. Celle qui vient du reste de l’Europe. Beaucoup de médecins en fin de carrière ont envie de se mettre au vert et de jeunes médecins étrangers ne demandent qu’à venir s’installer en France pour démarrer une nouvelle vie. Petit à petit, nous voyons arriver de nouveaux spécialistes qui ont obtenu des diplômes reconnus en France grâce à l’harmonisation des diplômes.

Journaliste : Michel

Michel, professeur de yoga à Paris, donne de précieux conseils sportifs, mais également nutritionnels.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>