ebola

Ebola : un médicament japonais pour guerrir les malades

Depuis quelques temps, la maladie du nom d’EBOLA a été reconnue considérablement menaçante et mortelle. De ce fait, les médecins et chercheurs ont essayé de donner le maximum pour trouver la façon la plus rapide pour lutter contre, justement en Guinée l’un des pays les plus touchés par cette maladie, l’INSERM ou Institut national de la santé et de la recherche médicale semble avoir trouvé un médicament convenable. En effet, c’est un médicament antiviral venant de Japon qui est déjà testé et qui paraît-il a le pouvoir d’attaquer directement le virus afin qu’il ne se développe plus. La confirmation de l’efficacité de ce remède donne un nouvel espoir pour la plupart des pays d’Afrique et même du monde entier dans lesquels l’inquiétude régnaient.

Favipiravir étant le nom du remède et le test a été effectué par le biais d’une injection de ce médicament sur plus de 70 individus guinéens portant en eux le virus ; la guérison devenait ainsi plus rapide et évidemment le taux de mortalité s’est fortement baisé. En fait, le Favipiravir fait l’objet d’une diminution de charge antivirale chez les individus en totale souffrance alors que ce n’était qu’un essai. Le mois de Janvier 2015, des laboratoires ont continué les recherches et par la suite, ils n’ont plus hésité à se lancer sur le test du vaccin anti-Ebola. Pour le moment, ils attendent encore les résultats qui vont être proclamés le mois d’Avril prochain. Pour rappel, à peu près 72 individus qui ne sont aucunement atteintes du virus ont été vaccinés de façon préventive et quelques temps après, un rappel du vaccin s’est également fait afin de rendre plus solide leur système immunitaire. Quoi qu’il en soit, il semble déjà clair que l’état de santé des volmontaires n’est pas inquiétant, au contraire ils semblent plus forts que jamais. De toute manière, ce n’est qu’un test qui va permettre aux chercheurs de refaire de nouvelles études jusqu’à ce qu’on trouve le véritable remède. De plus, l’influence du savoir-faire des japonais en termes de médication confère plus ou moins une assurance non seulement sur l’efficacité mais aussi sur la durabilité.

Journaliste : Sonia

Sonia parlera de tout le côté médecine, incluant les questionnements sur la sexualité.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>