Doctor with stethoscope

Que faire en cas d’échec en PACES ?

Vous venez de rater votre premier semestre ou votre première année de PACES (première année commune aux études de santé) ? Vous souhaitez vous réorienter ? Voici quelques petits conseils, réunis par Elisabeth Martin du site Diplomeo, qui pourraient vous être utiles après un échec en PACES.

  1. Le redoublement

Si vous ratez votre première année de PACES mais que vous êtes bien classé, il vous sera possible de redoubler une fois pour retenter le concours l’année suivante. Votre première option est donc le redoublement ! Si vous êtes toujours motivé et que vous pensez pouvoir réussir le concours l’année prochaine, alors lancez-vous ! Au programme : une année de plus de révisions intensives et à la clé, une possible réussite au concours.

  1. Se réorienter en filière scientifique

Si vous avez opté pour la PACES, c’est parce que vous souhaitiez devenir médecin. Vous avez donc l’esprit scientifique et avez sûrement obtenu un bac S. Vous avez de la chance : de très nombreuses écoles d’ingénieurs organisent chaque année des rentrées décalées privilégiées pour les étudiants ayant échoué en PACES. C’est par exemple le cas du concours Avenir +, qui, en 2015, a lancé des épreuves exclusivement dédiées aux étudiants de bac+1, notamment pour les élèves de PACES.

  1. Se réorienter dans le paramédical

De nombreuses filières paramédicales accueillent chaque année beaucoup d’étudiants ayant échoué en PACES. Si le médical vous tourne le dos, pourquoi ne pas tenter le paramédical ? Ostéopathe, kinésithérapeute, orthophoniste, orthoptiste, prothésiste-dentaire, psychomotricien, infirmier, diététicien, aide-soignant, … De très nombreuses possibilités existent si vous souhaitez vous réorienter dans le domaine.

  1. Se réorienter à l’université de sciences

Vous pouvez également faire le choix de vous réorienter à l’université. C’est le choix que font une grande partie de ceux qui échouent en PACES. Licence de biologie, de physique, de chimie, de mathématiques, d’informatique, de STAPS ou d’ingénierie de la santé : les possibilités sont multiples.

  1. Se réorienter vers d’autres filières

Vous pouvez également vous réorienter vers un DUT (diplôme universitaire de technologie), un BTS (brevet de technicien supérieur) ou un autre diplôme du supérieur. Les bachelors proposés en école privée sont de plus en plus prisés car ils existent dans de nombreux secteurs. Pour finir, vous pouvez également intégrer une prépa ingénieurs afin de tenter les concours d’entrée dans les grandes écoles d’ingénieurs à bac+2. Des possibilités qui vous ouvrent de nombreuses voies !

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>