Pretty brunette suffering from stomach pain

Zoom sur ce qu’est réellement la grossesse extra utérine

La grossesse extra-utérine, également appelée grossesse ectopique est une grossesse qui se développe en dehors de la cavité utérine. Parfois rare chez une femme, elle peut cependant avoir des conséquences graves. De ce fait, il est crucial de connaître ses symptômes.

La grossesse normale

La grossesse extra-utérine ou GEU touche actuellement 2% des femmes européennes, soit à peu près 15 000 femmes chaque année. Les premiers symptômes qui peuvent l’indiquer sont cependant nombreux, à définir selon le cas d’une femme à une autre. Généralement lorsqu’une femme tombe enceinte, l’ovule se libère et vient se nicher dans les trompes. Les spermatozoïdes qui sont visibles dans le vagin remontent quant à eux jusqu’aux trompes afin de jouer leur rôle. Pour cela, l’un d’entre eux féconde l’ovule. Mais ce n’est qu’une fois fécondé que l’ovule devient œuf et descend depuis la trompe vers l’utérus pour s’abriter dans la paroi utérine. C’est en effet le lieu où se développe le futur embryon.

La grossesse extra-utérine

Pour le cas d’une grossesse extra-utérine, l’ovule ne nidifie pas l’utérus. Ainsi, il se trouve dans la trompe. De ce fait, la grossesse se passe hors de l’utérus. Il se peut également que la grossesse extra-utérine se développe sur un ovaire, au niveau du col de l’utérus ou bien même dans la cavité abdominale. Cependant, ces cas sont rares. Pour la GEU, l’œuf mal implanté commence à se développer dans l’un de ces lieux. Pourtant, il est à noter que la trompe est par exemple trop petite et ne peut recevoir un embryon.

Les symptômes de la grossesse ectopique

Nombreux sont les symptômes de la grossesse extra-utérine. Les premiers symptômes sont cependant semblables à ceux d’une grossesse normale. En effet, une GEU ne se voit qu’au bout de trois à six semaines. Pour cela, la femme enceinte ressent des douleurs dans le bas ventre et elle peut également présenter des saignements bruns. Ces douleurs résultent cependant de la présence de l’œuf dans la trompe. Par ailleurs, une femme enceinte victime de GEU peut également avoir des crampes abdominales. Aussi, ses douleurs abdominales deviennent intenses et une chute de tension se manifeste. Cette dernière est due dans la plupart du temps à une hémorragie interne.

Il se peut également que la femme enceinte soit dans un état de choc en cas de signe de rupture de la trompe de Fallope. À cela, elle fait face à la transpiration excessive, à la peau pâle, à l’évanouissement, au pouls faible, au vertige, à l’étourdissement, etc. Les douleurs pendant les rapports sexuels peuvent également définir une GEU. Cependant, seul le médecin pourra déterminer ou non la présence d’une grossesse extra-utérine. De ce fait, avant d’opérer à quelconque déduction ou quelconque conclusion, il est conseillé de consulter un médecin. Il s’agit en effet d’une pathologie qui est très grave et de ce fait, est potentiellement fatale pour la femme enceinte.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>