grossesse-quels-tests-effectuer 

Grossesse : quels tests effectuer ?

La grossesse engendre beaucoup de changements dans la vie de la femme, mais aussi de l’homme. Pour des questions d’ordre pratique, vous devez procéder à des tests et examens pour rassurer le couple, pour la santé de la mère et pour le bébé. Découvrez dans cet article les principales étapes d’un suivi de grossesse.

Le test de grossesse

La perte des menstrues ne constitue qu’une étape de supposition de grossesse. Si vous ne recouvrez pas vos règles à la date prévue dans votre cycle, vous pourrez attendre un mois après pour vous rendre chez le professionnel de santé notamment un gynécologue. Ce dernier vous recommandera alors la réalisation d’un test urinaire pour confirmer ou pas la grossesse.

Mais désormais, ce test peut s’effectuer à la maison, sans vous déplacer. Aujourd’hui, vous disposez de multiples outils pour connaitre le résultat de votre état. Pour votre couple hétérosexuel, vous pouvez également procéder à un test de paternité pour écarter tous les doutes. Vous trouverez chez Pro Paternité tous les kits nécessaires, pour obtenir un résultat rapide et fiable à 99 %.

Les échographies

À de nombreuses reprises, le médecin peut donner des rendez-vous à la femme enceinte pour réaliser des échographies. Elles débutent généralement entre la 12e et 14e semaine de la grossesse. De manière générale, trois séances restent indispensables à savoir :

  • La première permet de confirmer le terme de la grossesse et donne des précisions sur la longueur cranio caudale du fœtus. Ce test demeure important parce qu’il sert à écarter les éventuels risques pour le fœtus ou un problème chromosomique ;
  • La deuxième échographie se passe idéalement entre la 21e et 24e semaine pour rechercher les potentielles anomalies relatives à la morphologie du bébé. Le médecin informe la mère sur l’évolution du fœtus, la structure du placenta, le col de l’utérus et d’autres détails nécessaires ;
  • La troisième échographie permet de savoir si le bébé connait une bonne croissance grâce à son positionnement dans l’utérus. De même, elle donne plus de détails sur la circulation de sang dans le cordon ombilical et le cerveau du bébé.

Test de dépistage prénatal trisomie 21

Le médecin doit vérifier si le fœtus ne porte pas des anomalies dans son patrimoine génétique. Il procède donc à une prise de sang pour dépister de différentes sortes de trisomie et surtout celle 21.

Cette dernière s’effectue après votre approbation. Le professionnel de santé évalue la clarté nucale du fœtus pour se rassurer que l’épaisseur entre la peau de son cou et sa colonne vertébrale ne dépasse pas la normale. Si c’est le cas, le médecin peut vous proposer de procéder à une étude de chromosomes pour confirmer ou non l’hypothèse de la trisomie 21.

Test de dépistage du VIH

Dans les premiers mois de votre grossesse, le gynécologue effectue une prise de sang pour procéder à des analyses importantes. Les résultats concourent à connaitre le taux d’hémoglobine et de plaquette et détecter les éventuelles infections ou maladies sexuellement transmissibles.

Parmi ces dernières, le VIH reste une IST très dangereuse, de même que les hépatites et la syphilis. Si la patiente porte ces infections, d’autres dispositions sont prises immédiatement pour protéger la vie et la santé du bébé. De même, des tests permettent de dépister très tôt le diabète et connaitre le taux de glycémie.

Tout au long de la grossesse, le professionnel de santé doit également s’assurer de la bonne évolution de la grossesse. Il peut donc procéder à des vérifications telles que :

  • Le poids et la tension ;
  • La pression artérielle, le pouls et le rythme cardiaque ;
  • Les battements de cœur du fœtus et ses gestes dans l’utérus ;
  • Le positionnement du bébé et sa croissance ;
  • L’existence de certains malaises comme les contractions exagérées, les pertes de sang ou de liquide, etc.