hallux-valgus

Hallux Valgus : comment gérer l’après opération ?

Vous avez été opéré d’un hallux valgus – aussi dit oignon au pied. Néanmoins, tout ne s’arrête pas après avoir quitté le bloc opératoire. Voici donc tout ce qu’il vous faut savoir pour bien récupérer après votre opération du pied sans que des complications apparaissent.

Quel est le calendrier post-opératoire ?

Que faire les deux premières semaines après chirurgie ?

Une fois l’opération chirurgicale achevée, le processus de cicatrisation débute. Pendant 15 jours, vous risquez d’avoir le pied enflé. Pour prendre ses précautions et avoir un maximum de confort, veillez à garder le pied opéré en position surélevée, et appliquez souvent de la glace (six à huit fois par jour) afin de bien gérer les phénomènes inflammatoires.

La prise d’antalgique est obligatoire après opération d’un hallux valgus, et un pansement permanent sera posé sur l’orteil opéré pendant les dix premiers jours.

Si vous avez besoin de vous déplacer, pensez à mettre les chaussures orthopédiques qui vous ont été prescrites, et évitez autant que possible d’appuyer sur l’orteil ayant été opéré. De façon générale, il est recommandé de limiter le plus possible les déplacements pendant la première quinzaine, afin de favoriser une récupération rapide tout en limitant les risques de complication. Évitez notamment la conduite automobile, qui pourrait mettre l’orteil à rude épreuve.

Quels changements de la deuxième à la sixième semaine ?

Passé quinze jours, la cicatrisation commence à progresser. Attendez-vous à voir votre pied dégonfler pendant la troisième semaine post-opératoire, vous permettant un meilleur confort et plus de mobilité. Vous pouvez désormais marcher plus longtemps et sur des distances plus grandes.

L’orteil opéré devrait également récupérer sa mobilité, au fur et à mesure que son articulation guérit. La durée exacte du processus de soin peut varier selon les personnes, mais la plupart devraient être capables de marcher sans gêne dans un délai allant d’un mois à six semaines. Faire des mouvements lents avec l’orteil au fur et à mesure qu’il guérit est également un bon exercice d’auto-rééducation.

Que faire une fois que l’orteil est cicatrisé et consolidé ?

Au bout d’environ six semaines, il n’est plus nécessaire de mettre des chaussures médicales prescrites. Il reste cependant conseillé de prendre des chaussures d’une pointure au dessus de votre taille habituelle, afin d’éviter des compressions douloureuses. Des chaussures larges et confortables sont fortement recommandées. La conduite automobile est de nouveau possible ; mieux vaut en revanche éviter la pratique sportive comme la course ou les sports collectifs avant le troisième mois suivant l’opération.

Les premières semaines, essayez tout de même de bien marcher les pieds à plat sans trop solliciter le bord externe du pied. Une marche fluide devrait revenir naturellement au bout de huit à douze semaines.

Comment réussir la rééducation des pieds ?

Ce sera à vous de prendre en charge la rééducation de votre avant-pied. Afin de détendre les muscles de la plante du pied, privilégiez la position en tailleur, en laissant pendre l’autre jambe sur le rebord du lit ou du canapé.

Votre rééducation nécessite une mobilisation passive des orteils : appuyez légèrement sur la base de l’orteil pour l’incliner vers le bas, tout en gardant votre pied maintenu. Puis vient la phase de mobilisation active, qui consiste à incliner les orteils vers le bas sans vous aider de vos doigts. Vous pourrez ainsi faire travailler les tendons de la plante du pied. Faites cet exercice trois fois par jour, en laissant toujours au moins deux heures entre chaque séance. Dix flexions d’orteil par séance sont recommandées.

Quels sont les risques de complication après l’acte chirurgical ?

Dans certains cas, des complications peuvent survenir après l’opération de l’hallux valgus. Les plus fréquents seront :

  • Une infection de l’orteil nécessitant de prendre des antibiotiques

  • L’altération d’un nerf de pied

  • Une désunion cicatricielle ou un hématome nécessitant une reprise chirurgicale

  • L’apparition d’un phlébite ou d’une embolie pulmonaire

En cas de difficulté imprévue, n’hésitez pas à consulter votre podologue. Si vous désirez en savoir plus, n’hésitez pas à vous renseigner sur les traitements de l’hallux valgus.