ragdoll

Le chat et les enfants, deux ou trois choses à savoir

Votre petit garçon a été catégorique là-dessus. Comme animal de compagnie, il veut un Ragdoll gris ou rien. Et ce n’est pas du tout négociable. Seulement voilà, dans la mesure où vous ignorez si la cohabitation d’un enfant avec un chat est recommandée pour sa santé, vous hésitez encore.

Halte aux idées reçues !

Il est vrai que dans quatre-vingt-dix pour cent des cas, lorsque des parents offrent un animal de compagnie à leurs enfants, ils choisissent automatiquement un chien et même parfois un véritable chien de race. Une préférence tout à fait justifiée quand on sait combien les canidés sont attentifs et prévenants vis-à-vis des enfants. De plus, les chiens seront plus tard de véritables compagnons de jeu. Ce qui est aussi le cas du chat. En effet, contrairement à de nombreuses idées reçues, les félins domestiques ne sont pas seulement réservés aux adultes et aux seniors.

Oui certes, les chats sont très autonomes. Toutefois, ils seront également dépendants de leurs jeunes maîtres et n’hésiteront pas à aller vers eux pour quémander câlins et caresses. En retour, un matou peut-être très affectueux et n’hésitera pas à le montrer à l’enfant. Il n’y a qu’à voir son comportement vis-à-vis du bout de chou. Vrai pot de colle, l’animal miaulera à la vue de l’enfant tout en ronronnant et se frottant contre ses jambes.

Sinon, il se peut également que le Ragdoll  s’installe spontanément sur les genoux de son jeune propriétaire chaque fois que les occasions se présentent. Et il peut arriver aussi que l’animal et votre petit garçon fassent leur sieste ensemble. Sans parler des moments de complicité, car tout comme les chiens les chats adorent aussi jouer avec les enfants. Toutefois, comme les félins domestiques sont paresseux de nature, l’initiative doit toujours venir du petit monstre.

Comment faire en sorte que leur cohabitation se passe bien ?

Pareillement aux canidés, certaines races de chat conviennent mieux aux enfants qu’à d’autres. Et avec l’Himalayen et le Birman, le Ragdoll en fait justement partie. Rassurez-vous donc, vous pouvez en accueillir un matou chez vous les yeux fermés. Quelques règles seront cependant à observer pour que tout le monde y trouve son bonheur et son équilibre.

Pour faciliter la socialisation de l’animal, mais aussi pour que les relations entre l’enfant et le chat partent sur de bonnes bases, il est conseillé d’adopter un chaton. D’autre part, en sachant combien les félins domestiques apprécient leur intimité et leur indépendance, il est préférable dès le départ de définir et de délimiter les territoires de chacun. Ainsi, il est important d’inculquer à l’enfant que malgré ses bonnes intentions, il doit laisser tranquille son compagnon de jeu lorsque ce dernier mange, dort ou fait sa toilette.

Et quand bien même les chats supportent les gestes brusques, n’hésitez pas à lui montrer comment bien manipuler son animal domestique, surtout si c’est un chaton. Il est aussi important de lui apprendre à décoder le langage corporel des chats. Cela limitera les risques de griffures. Néanmoins, il est à noter qu’un chat n’est que très rarement agressif et ne sortira ses griffes qu’en derniers recours. Il choisit en effet souvent la fuite en face de comportement et de situation qu’il n’aime pas.

Journaliste :

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>