Asthme

Les traitements de l’asthme sont efficaces mais pas toujours bien suivis

L’asthme est une maladie qui peut couramment atteindre toute catégorie d’âge, à part cela elle a la capacité de faire baisser notre aptitude aussi bien physique que mentale et d’être mortelle. C’est probablement à cause de cette menace que jusqu’à maintenant, les études en vue de promouvoir de bons traitements ne cessent de se poursuivre, pourtant il est difficile de faire une suivie par rapport aux découvertes étant donné qu’elles se multiplient d’une manière assez rapide. En d’autres termes, certaines d’entre elles n’offrent qu’une fiabilité durable quoi qu’elles fassent partiellement l’objet d’une efficacité.

Actuellement, alors que les traitements continuent de se mettre en avant, les statistiques ne montrent pas vraiment une baisse du taux de mortalité des personnes asthmatiques. Si on se réfère par exemple à la population française où près de quatre millions d’individus sont affectés par des problèmes respiratoires en particulier l’asthme. Parallèlement à cela, la mort causée par cette malade affiche près de 1000 individus par an. Ainsi, des chiffres pareils indiquent la défaillance au niveau du suivie des traitements qui par la suite montre une image d’inefficacité. Bien que la science affirme que c’est plus ou moins une maladie héréditaire, rappelons qu’elle peut également provenir d’une simple inattention par rapport aux habitudes et dépendance journalière à l’exemple du tabagisme ou encore la négligence face à des problèmes de respirations. Certaines allergies peuvent aussi provoquer l’asthme et les plus fréquentes sont celles qui sont causées par les poils d’animaux, la pollution de l’air mais aussi les pollens. Il est donc indispensable de consulter régulièrement l’avis d’un médecin ou d’un spécialiste en la matière afin de connaître l’évolution de notre état de santé ou même de savoir si on a des allergies susceptibles de nous faire devenir asthmatique. De toute évidence, une analyse approfondie se fait sur ces traitements qui depuis quelques restent une priorité pour la plupart des établissements de santé. En outre, pour éviter d’aggraver cette maladie, ils s’efforcent aussi d’être fermes et sévères par rapport à la consommation de tabac et en même temps, ils essayent de procurer des remèdes adéquats comme les corticoïdes inhalés suivies d’un bon contrôle pour une efficience permanente.

Journaliste : Sonia

Sonia parlera de tout le côté médecine, incluant les questionnements sur la sexualité.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>