Mécanisme du parfum

Mécanisme du parfum : comment conduit-il à une émotion sensorielle ?

Les odeurs ont joué un rôle de premier plan dans les formes de communication les plus primitives. Étant le système sensoriel le plus développé dans une grande partie du règne animal. Tandis que chez l’homme, ce sens est devenu moins important que la vue et l’ouïe, qui se sont adaptées aux besoins pour le développement du langage. L’adoption de la position verticale a également été fondamentale dans ce changement. Néanmoins, l’odorat a continué à jouer un rôle déterminant dans nos expériences sensorielles (réactions agréables ou désagréables) et dans notre comportement affectif.

Origine de la création des parfums

Une partie de l’origine des parfums est due à l’interaction entre les états d’âme et les odeurs. Au début, on brûlait du bois, de l’écorce, etc. dans le but d’influencer l’humeur, le bien-être, le désir sexuel, etc. Et les mêmes raisons continuent d’être la cause de leur consommation actuelle. Bien qu’aujourd’hui on sache aussi que les préférences olfactives sont en fonction du sexe, de l’âge, du caractère et de la culture.

Par exemple, chez les femmes, on observe une tendance à passer d’arômes frais à des arômes plus denses au fur et à mesure de leur maturité. Si pour toutes ces raisons, les parfums interviennent dans les impulsions de base de notre comportement, ils ont une importance énorme par rapport aux zones les plus profondes de la conscience et du comportement humains. Le retour et la valorisation des émotions au 21ème siècle donnent une nouvelle dimension aux parfums.

Les odeurs resteront gravées dans notre mémoire puisque nous sommes nés associés à nos expériences de vie et ont un pouvoir énorme dans l’évocation des souvenirs et sensations antiques. Ils influenceront également notre comportement (elles affectent également la production hormonale).

Comment un parfum est lié à un souvenir ?

La mémoire olfactive apparaît chez l’être humain très tôt. Les bébés sont capables de reconnaître facilement l’odeur de leur mère, il a même été prouvé qu’à l’intérieur de l’utérus, il est possible de capturer des odeurs qui peuvent ensuite provoquer une réaction concrète.

Bien que le processus soit extrêmement complexe, il est possible de le réduire comme un schéma pour comprendre la base de ce qui se passe dans le cerveau :

Dans les narines se trouvent des récepteurs d’odeurs, appelés épithéliums olfactifs. Ces récepteurs détectent un stimulus particulier et envoient un signal électrique au bulbe olfactif.

Le bulbe olfactif reçoit l’information et est chargé de la distribuer à d’autres parties du cerveau, en particulier au système limbique.

L’amygdale relie cet arôme à une émotion, et c’est l’hippocampe qui est chargé de relier cette odeur à un souvenir dans la mémoire.

En bref…

Comme vous pouvez le constater, ce processus se produit avec des souvenirs positifs et des expériences néfastes. C’est-à-dire que la mémoire olfactive met en relation sous forme égale un arôme avec une expérience agréable ou négative, pour qu’elle puisse même nous protéger d’un danger ou nous éviter de souffrir à nouveau un épisode nuisible, la relation entre l’odorat et les émotions est très étroite et spéciale.

Maintenant, vous savez pourquoi on aime le parfum et pourquoi certaines odeurs nous rappellent des expériences passées. Quel est votre parfum préféré ? Quelle odeur vous fait évoquer un souvenir impérissable ?

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>