acouphenes

Percer le mystère des acouphènes

Entendre des bruits n’est pas forcément un signe de démence ! Près de 12% de la population vivent l’expérience déstabilisante des sifflements répétés dans la tête et les oreilles. Ces bruits parasites sont appelés « les acouphènes ». Loin d’être fatals, ces sons étranges représentent pourtant une gêne difficile à supporter. Certains y voient même un symptôme handicapant.

Le phénomène des acouphènes : de quoi s’agit-il ?

L’acouphène est un bruit subjectif entendu de manière temporaire ou permanente par le sujet qui en souffre. Ces bourdonnements peuvent être perçus dans les oreilles en l’absence de toute stimulation sonore extérieure. Les sifflements varient en termes d’intensité. Le sujet atteint peut alors entendre des bourdonnements légers ou des bruits plus purs. Néanmoins, les sons peuvent s’apparenter à des hallucinations auditives du type : bruit de vapeur, chant d’oiseaux, couinement aigu, son de moteur, etc.

Du point de vue scientifique, l’acouphène est le résultat d’un signal délivré par le système nerveux et traité par les voies auditives. Une fois arrivé au cortex auditif, il est perçu par le sujet atteint comme un bruit à part entière. On distingue 2 catégories d’acouphènes : L’acouphène objectif : Il s’agit d’une anomalie affectant les muscles oto-rhino-laryngologie (ORL), le système vasculaire ou le système interne de l’oreille. Cette catégorie reste rare et ne touche qu’un faible pourcentage d’individus. L’acouphène subjectif : Il s’agit de la forme la plus courante d’acouphènes. Le problème peut se situer tout au long du conduit entre l’oreille et le cerveau. Les sons perçus par le sujet ne relèvent d’aucune anomalie physique à proprement parlé. Attention! Il ne faut pas confondre hallucination et acouphène, les causes et conséquences sont différentes. Ces 2 anomalies peuvent avoir les mêmes symptômes, mais correspondent à différents problèmes. La première est liée au complexe cérébral, la deuxième au système auditif.

Acouphène : causes et solutions

Les acouphènes sont le résultat d’une anomalie au niveau du système auditif. Ils sont alors interprétés comme le signe prouvant que les cellules de l’oreille ont subi quelques dommages. Si certains facteurs génétiques peuvent entrer en jeux dans l’apparition de troubles auditifs comme l’acouphène, des causes sont plus liées à l’âge et au mode vie du sujet :

  • Une exposition prolongée au bruit.
  • L’usage de médicaments qui affectent le fonctionnement auditif.
  • Un léger traumatisme crânien ou lésion cervicale.
  • Un blocage au niveau des conduits auditifs Une infection des sinus de l’oreille ou otites répétitives.

Pour traiter les acouphènes, la thérapie sonore fait partie des solutions les plus efficaces. Le traitement consiste à faire entendre des signaux modulés (bruits blancs, bruits roses) ou musicaux d’intensité légèrement inférieure à celles des acouphènes. L’association à répétition des 2 sonorités permet au sujet de s’y habituer progressivement oubliant ainsi les sons anormaux à l’origine du trouble. Dans des cas plus sérieux, le médecin prescrit des corticoïdes à condition qu’ils soient pris dès l’apparition des premiers signes d’acouphènes. Les anxiolytiques et les antidépresseurs sous avis médical sont aussi recommandés pour éliminer les hallucinations sonores accompagnant les troubles d’ordre psychologique. Des thérapies cognitives et comportementales, comme la sophrologie et la relaxation, renforcent l’effet des traitements précédemment cités et peuvent parfois suffire à mettre un terme aux acouphènes.

Même si la plupart du temps les acouphènes sont bénins, il est important de demander l’avis d’un médecin dans les 48 heures qui suivent les premières manifestations sonores. Entendre des bruits à longueur de journée nuit au bien-être du sujet, augmente son niveau de stress et d’anxiété. La concentration en devient de plus en plus difficile, ce qui peut avoir de graves conséquences sur le plan personnel mais surtout dans la vie professionnelle.

Journaliste : Michel

Michel, professeur de yoga à Paris, donne de précieux conseils sportifs, mais également nutritionnels.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>