album-photo

Des photos pour garder le lien avec l’autre parent

Les vacances d’été terminées, le rythme reprend avec la rentrée des classes, la reprise du travail, l’automne qui arrive et les week-ends chez l’autre parent lorsque ce n’est pas une semaine sur deux, dans les familles monoparentales reprend son cours. Les photos permettent non seulement de se remémorer des bons souvenirs mais également de garder un lien avec une maman ou un papa absent.

Des photos papier aux photos numériques

Tous les parents ont fait d’innombrables photos de leurs enfants depuis la naissance sans jamais cesser finalement, avec malgré tout, une fréquence plus forte durant les premières années.

Evidemment, l’idéal est de les classer au fur et à mesure sinon vous risquez d’être rapidement débordé sans plus savoir par quel bout vous y prendre, et sans pouvoir les regarder de façon cohérente ou chronologique aisément. La plupart d’entre nous adoptons un classement par année avec des sous-dossiers correspondant à des évènements particuliers : anniversaire, vacances d’été, séjour au ski, etc…

Certains créent mêmes de véritables « albums de vie » constitués de photos marquantes des différents stades d’évolution de l’enfant mais enrichis, en plus, de souvenirs tels qu’une mèche de cheveux, un ticket de manège, etc. Formidable recueil de souvenirs à parcourir plus tard avec l’enfant !

Auparavant, chacun créait ses albums en faisant tirer ses photos sur papier. Par la suite, le développement des appareils photos numériques, des smartphones et des tablettes a donné l’avantage aux e-albums consultables sur écrans. Seulement qui n’a pas un jour perdu des photos non sauvegardées suite à une panne ou un vol d’ordinateur ? Non seulement, c’est rageant mais c’est surtout irremplaçable.

Peut-être que justement pour ces raisons et ces mauvaises expériences, malgré tout, aujourd’hui encore, les albums photos gardent tout leur attrait car ils sont nos souvenirs personnels : bien qu’ils soient de plus en plus sous forme de livres-photo imprimés et reliés, les tirages photos ont encore la cote pour faire des tableaux pêle-mêles ou des posters mais aussi de simples albums.

Des photos pour conserver le lien avec le parent absent

Même tout petit, l’enfant peut disposer d’un mini album que vous lui aurez réalisé : cela lui permettra de bien identifier certaines personnes de sa famille ou de son entourage proche qu’il ne voit pas forcément souvent. Il peut s’agir des grands-parents qui habitent loin mais également, de l’un de ses parents que l’enfant ne voit que quelques week-ends par-ci par-là.

Ensemble, vous pourrez commenter l’album, identifier chacune des personnes, et puis peut-être aborder d’une façon indirecte des sujets parfois un peu plus sensibles comme le manque de l’autre parent ou son envie de le retrouver dans quelques « dodos ».

En grandissant, les albums photos continueront d’avoir ce rôle, en accompagnant l’enfant à trouver sa place dans la famille, comme sur un arbre généalogique. Malgré les conflits entre parents que génèrent les séparations et les divorces, les enfants ont des origines qui s’illustrent aussi via les photos. Il serait néfaste de supprimer toute photo de l’autre parent dans les albums photos familiaux, pour la seule raison que vous ne pouvez plus voir votre ex en peinture !

Journaliste :

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>