travail salle blanche

Qu’est-ce que le travail en salle blanche ?

Avec l’évolution technologique, les travaux scientifiques sont de plus en plus facilités grâce au conditionnement et à la qualité du matériel utilisé en salle blanche. C’est une enceinte de travail stérile où les conditions d’hygiène sont très rigoureuses et scrupuleusement contrôlées. Cela est indispensable pour des travaux nécessitant un environnement d’intervention aseptisé. Afin d’assurer la bonne utilisation du matériel et garantir la sécurité de l’usager, des règles strictes régissent le travail en salle blanche.

Qu’est-ce qu’une salle blanche et quelles sont ses utilisations ?

Les salles blanches sont dédiées à un travail dans le domaine de l’industrie et des recherches. C’est un cadre de travail extrêmement propre pour un résultat et une expérience en laboratoire fiables, notamment lors de la fabrication de produits spécifiques. Le niveau de contaminants dans les salles blanches est minimisé grâce aux espaces clos qui évitent la propagation de particules et de bactéries sur les surfaces et dans l’air. Dans cet espace de travail, la température, la pression atmosphérique et l’humidité sont en permanence contrôlées, afin d’assurer la qualité des produits manufacturés.

Une salle blanche est classée selon la taille et la quantité de particules par mètre cube d’air. Le suivi et la maîtrise de ces paramètres sont applicables pour toute activité sensible à la qualité de l’air. C’est en particulier le cas pour l’industrie pharmaceutique, les hôpitaux, les biotechnologies ou l’électronique. Pour la qualification de votre salle blanche, Aerometrik, spécialisée dans la maîtrise des particules dans les salles blanches, peut par exemple vous proposer des solutions.

En quoi une salle blanche est-elle différente des autres zones de production ?

Une salle blanche se distingue des autres zones de production par son atmosphère parfaitement maîtrisée et des conditions de travail très strictes. Tout y est parfaitement régulé, comme la pression, la température, ainsi que le taux d’humidité. À l’intérieur, la présence de poussières, de particules, de fumées, de bactéries, de spores et toutes autres substances nocives est très limitée.

Une salle blanche peut se présenter sous 2 formes différentes. On retrouve tout d’abord l’espace en surpression qui interdit l’accès de particules de toutes tailles. La salle en dépression, quant à elle, interdit la sortie des microbes, des bactéries, des virus et spores traités à l’intérieur. Le travail qui y est effectué est de ce fait hautement étanche, stérilisé et maîtrisé sur tous les points. Le personnel doit respecter des protocoles particuliers et draconiens avant d’accéder à une salle blanche.

ravail salle blanche contamination air

Comment vous assurer que vos employés travaillent dans un environnement sûr ?

Pour être certain que vos employés travaillent dans un cadre sûr, diverses règles doivent être respectées, que ce soit au niveau du matériel, de l’habillage ou du comportement dans la salle. En ce qui concerne les règles d’habillage, avant d’entrer dans l’espace de travail, l’employé doit retirer sa veste, enfiler une charlotte, des sur-chaussures et une blouse propre intégralement fermée. Le port de gants et d’un masque médical est obligatoire.

En ce qui concerne le matériel, il doit être strictement nettoyé et stérilisé avant d’être introduit dans la salle. Pour ce qui est du comportement dans la salle, il est strictement interdit de vous peigner les cheveux, de manger, de retirer vos vêtements, de vous gratter la barbe, etc. Avant le démarrage de manipulation, il faut vous assurer que la salle est hermétiquement fermée. L’entreposage d’objets ou de produits est interdit dans une salle blanche, sauf pour le matériel réglementé.

Journaliste : Michel

Michel, professeur de yoga à Paris, donne de précieux conseils sportifs, mais également nutritionnels.