sterilisation-sanitaire.jpg

Stérilisation de salle blanche : un enjeu de sécurité sanitaire

Au sein de certains processus de production et de recherche, les salles blanches sont d’une importance capitale. Plusieurs enjeux de sécurité sanitaire leur sont en effet associés. Dans l’industrie pharmaceutique par exemple, elles assurent la qualité des opérations de fabrication et de contrôle. Compte tenu de cette sensibilité, les salles blanches doivent faire l’objet d’une hygiène irréprochable pour lutter contre l’aérobiocontamination. Des normes et des solutions existent à cet effet.

Salle blanche : des mesures d’hygiène strictes

Une salle blanche est un local généralement utilisé comme unité de production et au sein de laquelle les mesures d’hygiène, de sécurité et de propreté sont particulièrement strictes. Elle peut aussi être utilisée en guise de laboratoire de recherche. Généralement, ce sont les structures industrielles et les entités médicales et pharmaceutiques qui aménagent les salles blanches pour leurs besoins et expérimentations. Les secteurs de la biotechnologie et de l’agroalimentaire en disposent aussi pour garantir la sûreté des produits et maîtriser les risques de contamination par des particules.

Compte tenu de la sensibilité de la salle propre, ses accès sont réglementés, tout comme la qualité de l’air et sa circulation. De même, les accès des personnes, leur circulation et les procédures de nettoyage des surfaces y sont stricts. Pour garantir la qualité de l’air et sa bonne circulation dans votre salle blanche, vous pouvez recourir aux services d’A2I, un constructeur d’équipements aérauliques. C’est la norme ISO 14644-1 qui régit l’hygiène dans une salle blanche.

En raison de la délicatesse des travaux effectués dans une salle blanche, son entretien et son nettoyage sont soumis à des protocoles et règles très rigoureux. Ces exigences sont régies par plusieurs normes, dont la norme NF EN ISO 14644-1 de 1999 relative à la protection de l’Homme, des produits, de l’air et de l’environnement. Cette norme veille, entre autres, à ce que l’air expulsé des salles blanches soit exempt d’agents chimiques ou toxiques pouvant contaminer l’air extérieur.

veiller à l'hygiène et à la propreté en salle blanche

Quelles sont les solutions garantissant la qualité de l’air dans une salle blanche ?

Il existe des équipements qui assurent la qualité de l’air en provenance d’une salle blanche. Grâce à ces solutions, l’air expulsé est conforme aux exigences de la norme ISO 14644-1.

L’armoire de traitement d’air

Une armoire de traitement d’air est une unité pensée exclusivement pour des destinations de contrôle de températures dans les locaux où la maîtrise de la contamination aéroportée est indispensable, en l’occurrence la salle blanche. Elle répond parfaitement aux environnements contrôlés et à un contrôle précis des paramètres qu’exige ce type de locaux.

Il s’agit d’un équipement dont la structure se compose souvent d’un châssis en profilé aluminium et de panneaux de cloisonnement double peau. Ces derniers favorisent la réduction des transmittances thermiques et des niveaux sonores et répondent parallèlement à certaines exigences. Parmi ces dernières, la résistance mécanique, l’étanchéité de l’armoire à l’air et aux ponts thermiques, les fuites de dérivation des filtres et la maîtrise acoustique de l’armoire. Ce sont des solutions qui s’intègrent facilement aux salles blanches et dotées de nombreux atouts dont :

  • Une efficacité inégalée dans le traitement de l’air,
  • Une faible consommation énergétique,
  • Un faible coût de fonctionnement,
  • Un rendement élevé,
  • Un faible niveau sonore.

De plus, ces équipements se déclinent en version détente directe ou eau glacée, eau chaude ou résistances électriques, déshumidification et humidification.

Les plafonds soufflants

Les plafonds soufflants à flux laminaire ou unidirectionnel sont des équipements indispensables dans une salle blanche. Ils se présentent sous forme de caissons dotés de filtres permettant d’homogénéiser l’air et de le diffuser conformément à la norme ISO 14644-1. Les plafonds soufflants garantissent une protection continue de la zone traitée à toutes les étapes de manipulations.

L’air traité couvre en effet toute la salle blanche parvenant à une zone de protection large contre l’aérobiocontamination. Les plafonds soufflants à flux laminaire sont adaptés aux salles blanches classées ISO5. Ils se déclinent aussi en des tailles et formes diverses, tout en favorisant une parfaite intégration des modules d’éclairage, de filtration et de ventilation. De conception modulaire, ils sont généralement en tôle d’acier électrozinguée avec peinture thermolaquée ou en INOX.

Certains fournisseurs de plafonds soufflants proposent une option de mesure en temps réel de l’encrassement des filtres sur les plafonds, grâce à des capteurs de pression. Avec cette possibilité, vous saurez exactement à quel moment il faudra nécessairement changer les filtres. La lutte contre l’aérobiocontamination en salle blanche est un véritable enjeu de sécurité sanitaire. Pour ce faire, en plus de vous équiper des plafonds soufflants et des armoires de traitement d’air, vous devez aussi veiller au respect des autres exigences de la norme ISO 14644-1.

Journaliste : Michel

Michel, professeur de yoga à Paris, donne de précieux conseils sportifs, mais également nutritionnels.