Troubles musculo-squelettiques jeux vidéo

Troubles musculo-squelettiques : pourquoi les jeux vidéo sont aussi responsables ?

Aujourd’hui, tout comme l’Internet, les jeux vidéo font presque partie de notre quotidien. Il n’y a pas que les enfants qui s’y mettent, car certains adultes passant aussi quelques heures sur leur console après le travail. Si on ne prévoit de passer que quelques minutes devant son écran, lorsqu’on joue, on ne se rend pas compte du temps qui passe. C’est bien dans ce cas que vous pouvez vous exposer aux troubles musculo-squelettiques ou aux TMS.

Les jeux vidéo peuvent conduire aux TMS

Assis dans le canapé devant la télévision, concentré sur l’écran et manette en main, c’est parti pour quelques heures de jeux. Au fil du jeu, le gamer se penche légèrement vers l’avant pour ne rien rater et il garde les coudes sur ses cuisses. Si au début, il pensait s’installer confortablement, là, il est dans une posture inadéquate. Pourtant, il peut rester dans cette position pendant des heures. Dans l’action, il ne va pas ressentir la fatigue et l’inconfort, mais ceci peut entraîner des troubles musculo-squelettiques.

Les premiers signes qui devront alerter

Les TMS évoluent sur plusieurs phases et pour chaque phase, il y a des symptômes différents. Ils ne sont pas aussi les mêmes selon la localisation et la nature de l’affection. Cependant, certains signes devront vous alerter. Au stade initial, les personnes touchées par les TMS peuvent ressentir des douleurs et/ou une gêne fonctionnelle pendant le jeu.

Si le gamer se repose, celles-ci vont disparaître et il sera comme en pleine forme le lendemain pour sa nouvelle séance de jeux vidéo. Quand les TMS arrivent à une phase intermédiaire, les douleurs et la gêne peuvent apparaître même si vous n’avez pas la console en main et elles peuvent persister au repos. Vous allez alors constater une légère baisse de la capacité de travail.

Jouer avec modération et dans les règles de l’art

Sachez que ce n’est pas uniquement les jeux vidéo qui sont responsables des TMS, donc s’interdire de jouer n’est pas la bonne solution. Il faudra tout simplement jouer avec modération et dans les règles de l’art. Pour ce faire, il faut commencer par s’installer dans une position confortable. Si vous aimez être au sol pendant la séance de jeux, assurez-vous de maintenir votre dos bien droit.

Dans le cas où vous préférez être dans une chaise ou sur un canapé, il est important que celui-ci puisse maintenir correctement la région lombaire. Lorsque vous avez la manette en main, gardez les poignets droits. Déplacez éventuellement l’écran pour que vous n’ayez pas à incliner la tête pour jouer. Faites régulièrement des petites pauses si vous comptez prolonger votre séance de jeux.

S’offrir un siège gaming

Pour un gamer, il est important d’avoir un écran ou un PC adapté afin de pouvoir bien jouer. Néanmoins, si vous passez des heures sur un jeu vidéo, avoir un siège gaming est indispensable. Ce type de chaises a été spécialement conçu pour assurer un bon maintien de la région lombaire.

Son dossier ressemble à celui des sièges banquets des courses automobiles. Il est également doté d’un coussin de tête et d’un coussin pour les lombaires. Le siège gaming sur le site internet Aerone, par exemple, comprend un dispositif de réglage : vous pouvez alors incliner le dossier, régler le niveau de l’assise et les accoudoirs à la position qui vous semble la plus confortable.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>