Psychologie : comment vaincre ses phobies ?

Psychologie : comment vaincre ses phobies ?

Peur des araignées, peur des serpents, peur de la foule, nous vivons tous avec des phobies. Celles-ci peuvent conduire à des crises de panique ou des troubles psychiatriques.

Si vous ne prenez pas des dispositions adéquates pour éradiquer les phobies, elles occasionnent de sérieux désordres dans les émotions, les pensées et les comportements.

Heureusement, plusieurs thérapies et astuces existent aujourd’hui pour soigner ces crises. Cet article vous propose comment gagner cette lutte à travers quelques méthodes approuvées efficaces.

Mécanisme d’émergence des phobies

À la différence de la peur qui peut survenir naturellement face à un danger du quotidien, la phobie présente un mécanisme plus complexe. C’est une peur panique que vous n’arrivez pas à vous expliquer. La phobie se définit comme une peur irrationnelle qui émane des représentations que l’on construit sur les choses ou les situations.

Elle inclut les expériences cognitives du mental qui se dit par exemple que vous ne pouvez pas supporter la vue d’une araignée ou que vous ne pouvez pas voyager dans un avion ou un train. La différence entre la peur et la phobie réside dans le fait que la première semble souvent passagère alors que la seconde résiste au temps avec des symptômes chroniques.

Ces derniers vous plongent dans une certaine angoisse qui vire à une anxiété insupportable jusqu’à altérer le quotidien. Pour s’en défaire, retrouvez quelques méthodes sur www.emotions-detox.fr.

Quelques types de phobies

La liste semble très longue, mais les plus fréquentes regroupent aquaphobie (peur de l’eau), tocophobie (peur d’accoucher), les phobies de l’araignée, de l’avion, du taxi, du train, de l’obscurité, de la maladie, de parler en public, de la mauvaise haleine, la claustrophobie, l’agoraphobie, etc.

Plusieurs méthodes pour soigner les phobies

Vous pouvez recourir à différentes voies pour vaincre les peurs irraisonnées. Avant qu’elles ne s’incrustent à votre quotidien et n’altèrent votre santé mentale, cherchez à réaliser un diagnostic chez un professionnel pour trouver les solutions adéquates.

Traitement chez un psychothérapeute

Les médecins spécialisés en psychothérapie proposent des traitements pour soigner les phobies selon la gravité des symptômes et de la capacité à suivre des exercices. C’est l’exemple des Thérapies cognitives et comportementales (TCC) qui reposent sur une brève cure pour agir uniquement sur les symptômes que présente le patient.

La particularité des TCC réside dans la démarche médicale basée sur les faits et leur protocole scientifique pour maximiser les résultats. Vous pouvez bénéficier d’une TCC pour guérir efficacement parce que le professionnel vous diagnostique et vous propose directement des exercices à réaliser puis une évaluation vient confirmer la réussite de la thérapie.

La psychanalyse

Contrairement à un TCC qui ne soigne que les symptômes du moment, la psychanalyse s’intéresse à la racine de la phobie. Ce traitement peut prendre plusieurs années parce que le suivi s’effectue profondément pour découvrir ce qui occasionne la phobie chez le patient et apporter des solutions efficaces pour la vaincre.

Le recours à d’autres types de traitements

2 autres types de thérapies restent possibles.

Les thérapies médicamenteuses

Pour soigner les phobiques, les médecins prescrivent parfois des médicaments comme solution complémentaire aux autres thérapies. Souvent, les antidépresseurs, les bêtabloquants et d’autres anxiolytiques soulagent les symptômes et éloignent le patient de ses peurs et de son anxiété.

Le recours à la réalité virtuelle

Le progrès de la technologie hautement équipée bénéficie à la psychothérapie qui utilise le monde virtuel pour exposer le patient à sa phobie. Grâce au casque de réalité virtuelle, vous réalisez une immersion dans le monde de vos plus grosses phobies.

Le thérapeute contrôle l’intensité de vos réactions dans chaque situation et en sait davantage sur quels exercices vous proposer pour accélérer la guérison. Plusieurs statistiques prouvent qu’une thérapie virtuelle réussit de 80 à 90 %. Ce chiffre peut vous rassurer et essayer cette méthode.