la musique

Calmer les douleurs post-opératoires des enfants avec la musique

La musique est un moyen véritablement efficace pour se divertir et pour se permettre d’améliorer certaines choses dans la vie. Compte tenu de l’évolution de la science et des recherches, il semble clair qu’on peut utiliser la musique pour atténuer différentes douleurs aussi bien chez les personnes âgées que chez l’enfant. D’ailleurs, une multitude de chercheurs a fait une étude sur les portées de la thérapie musicale sur la souffrance que les enfants ressentent après avoir passé par une opération chirurgicale et comme résultat, ils ont pu constater une excellente amélioration de l’état de santé de ses enfants grâce au fait d’écouter de la musique.  

L’audio-thérapie est un type de soin qui n’engendre aucune conséquence néfaste. Il suffit seulement de reconnaître le genre de musique que préfère l’enfant à soigner. Un établissement de santé en Amérique a fait par exemple la différence entre l’usage d’une vraie anesthésie et l’utilisation de la musique durant une opération et en effet il paraît évident que les antalgiques opioïdes risquent parfois de créer des problèmes respiratoires alors que la musicothérapie semble assez concluante. Quel que soit le genre de musique de l’enfant, l’opération se déroule souvent à merveille car l’enfant se concentre davantage sur la chanson de son choix et non le soin qu’il est en train de recevoir. De toute façon, le changement de l’expression du visage de l’enfant confirme le changement de son état, ce qui veut dire que l’intensité de la souffrance s’est excellemment réduite.

 

Quoi qu’il en soit, il faut savoir que le rôle de la musique n’est pas de soigner ou de faire disparaître les maladies mais plutôt de les adoucir. Son principal avantage est certainement le fait qu’il n’enfante pas des ni des complications ni effets secondaires. Contrairement à ce que l’on peut penser, le bruit qui émane de la musique ne perturbe aucunement l’enfant mais fait en sorte de distraire l’enfant afin qu’il ne ressent plus que des douleurs absolument minimes. De plus, le degré de la douleur ne signifie rien à côté de ce que la musique peut effectuer, le plus important sait qu’on fasse confiance au rendement de la musicothérapie tant sur le plan financier que sur l’état de santé du patient.

Journaliste : Emmanuelle

Emmanuelle intervient sur Neolage pour tous les aspects liés à la psychologie.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>