ob_6e3d33_151109-5l6l7-vapoter-cigarette-electro

Un e-liquide de cigarette électronique est-il sans danger pour la santé ?

Sans e-liquide, impossible de vapoter. Partie intégrante de la cigarette électronique, le e-liquide une fois chauffé produit la vapeur qui simule la fumée de cigarette et permet l’inhalation des arômes et de la nicotine. Mais le e-liquide pourrait-il être dangereux pour la santé ?

Quelle est la composition d’un e-liquide ?

Un e-liquide est en général composé majoritairement de propylène glycol et de glycérine végétale (plus de 90% de la composition totale), d’arômes alimentaires en petite quantité (environ 2% de la composition totale), de nicotine (de 0 à 19,6 mg/ml) et d’une quantité négligeable d’eau et d’alcool (moins de 2 % de la composition totale). Certains e-liquides sont composés principalement de glycérine et ne contiennent pas de propylène glycol.

Le propylène glycol est utilisé comme fluidifiant et exhausteur d’arômes. La glycérine est quant à elle utilisée pour épaissir et densifier la fumée produite. La composition des e-liquides peut donc varier en fonction des préférences de chaque vapoteur, qui choisissent entre autres la proportion propylène/glycérine qui leur procure les meilleures sensations (« hit » plus ou moins prononcé, quantité de vapeur produite, intensité des saveurs).

Le propylène glycol et la glycérine végétale sont loin de n’être utilisés que dans les e-liquides. Ce sont des additifs alimentaires que l’on retrouve dans de nombreux produits alimentaires, mais aussi pharmaceutiques et cosmétiques de la vie courante. Les arômes présents dans un e-liquide cigarette électronique sont eux aussi des composants de qualité alimentaire, qu’on retrouve dans la nourriture industrielle.

Le e-liquide est-il dangereux pour la santé ?

Difficile d’être catégorique sur cette question, tant les études à ce sujet divergent. On ne dispose en plus pas d’assez de recul sur l’utilisation de la cigarette électronique pour en tirer toutes les conclusions sur sa potentielle dangerosité à long terme. Toutefois, il est reconnu, notamment par les organismes de santé officiels, que la cigarette électronique est largement moins toxique que la cigarette traditionnelle qui elle contient plus de 4000 substances hautement nocives. Tabac Info Service et le Haut Conseil de la Santé Publique reconnaissent en plus le caractère bénéfique de la cigarette électronique pour le sevrage tabagique.

Le propylène glycol, aux doses utilisées dans les e-liquides, n’est pas considéré comme nocif pour la santé humaine, tout comme la glycérine végétale qui est d’origine naturelle.

Certains utilisateurs de cigarette électronique constatent que le e-liquide les fait tousser. Le propylène glycol peut en effet provoquer une toux chez certaines personnes ne supportant pas bien ce produit. Dans ce cas, il suffit simplement d’opter pour des e-liquides composés en plus grande proportion de glycérine végétale.

Les arômes présents dans les e-liquides sont quant à eux soumis à quelques interrogations. Certaines études ont mis en évidence la production d’aldéhydes, composés organiques potentiellement nocifs, lorsque le e-liquide chauffe. La présence de ces composés dans la vapeur de cigarette électronique est connue depuis de nombreuses années et est plus ou moins importante selon les types d’arômes. Cependant, les concentrations en aldéhydes généralement constatées restent inférieures aux taux jugés comme dangereux.

Une récente étude menée par des chercheurs de l’université de Havard a également révélé la présence de diacétyle et d’acétyle propionyle dans certains arômes composant les e-liquides. Ces composés nocifs sont toutefois également présents, dans des proportions 10 à 100 fois plus élevées, dans les cigarettes traditionnelles.

S’il y a un cas dans lequel on ne peut douter de la toxicité des e-liquides, c’est lorsqu’ils sont ingérés. Les enfants peuvent parfois les avaler par accident, attirés par l’odeur et le goût sucré des arômes. Ces substances sont faites pour être inhalées et non avalées, et peuvent donc être toxiques dans le tube digestif. Toutefois, les cas d’intoxication aux e-liquides sont extrêmement rares (0,06% des cas dans les centres anti-poisons aux Etats-Unis) et aucunement mortels.

Pour conclure, rien ne prouve que les e-liquides sont dangereux pour la santé. Nous manquons bien sûr de recul pour certifier que ces substances sont sans danger, mais tout porte à croire que les risques sont très faibles. Bien que plusieurs études mettent en relief la présence de composés nocifs dans les arômes des e-liquides, leurs proportions minimes tendent à écarter le risque d’un effet toxique immédiat sur le corps humain.

De plus, beaucoup d’études sur la cigarette électronique commencent aujourd’hui à identifier les facteurs dans la composition des e-liquides qui pourraient minimiser encore plus ce risque. Pour l’heure, il suffit de prendre garde à choisir des arômes de qualité européenne et à toujours bien vérifier leur composition.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>