médecine douce

Médecine douce : comment les mutuelles remboursent-elles ?

Pour se soigner, on se tourne naturellement vers la médecine classique, pourtant, la médecine douce séduit de plus en plus. On vous explique ce qu’elle recouvre, et de quelle manière les mutuelles prennent en charge ce type de soins.

Aussi appelée médecine naturelle, médecine alternative, ou encore médecine complémentaire, la médecine douce est un ensemble de techniques manuelles respectant le fonctionnement du corps par l’utilisation de substances naturelles. Parmi elles, on retrouve notamment :

- L’acupuncture ;
- La chiropractie ;
- L’étiopathie ;
- L’ostéopathie ;
- La réflexologie ;
- La micro-kinésithérapie ;
- La naturopathie ;
- L’homéopathie.

La médecine douce connaît depuis quelques années un large succès grâce à ses caractéristiques naturelles. Un nombre croissant de personnes cherchent à limiter leur consommation de substances chimiques en se tournant vers ces pratiques alternatives. Cependant, celles-ci sont encore peu, voire pas du tout prises en charge par la Sécurité sociale et peuvent donc représenter un budget pour les patients. Les mutuelles se sont depuis quelques années intéressées à la question en proposant des solutions de remboursement de ces soins.

Dans quels cas la Sécurité sociale rembourse-t-elle la médecine douce ?

Pour bénéficier d’un remboursement des soins de médecine douce par la Sécurité sociale, plusieurs conditions doivent être réunies. Par exemple, pour être remboursé à hauteur de 70 % du tarif de convention, les soins doivent être pratiqués par un médecin généraliste du secteur 1. Mais pour proposer ces soins, le praticien en question doit posséder un diplôme reconnu par l’État.

Deux types de médecine douce peuvent faire l’objet d’un remboursement :

- L’acupuncture ;
- L’ostéopathie.

Pour couvrir les frais liés au recours à la médecine douce, une mutuelle est primordiale.

Médecine douce : quel remboursement des mutuelles ?

La médecine douce est de mieux en mieux prise en charge par les organismes de mutuelle. Ceux-ci sont nombreux à proposer des formules incluant ces soins afin d’offrir à leurs clients une couverture optimale. Il est à noter que les remboursements de médecine douce sont le plus souvent inclus dans les contrats intermédiaires ou haut de gamme, les contrats basiques offrant moins de garanties pour des cotisations à moindre coût.

Le remboursement des soins de médecine douce par les mutuelles se présente sous forme de forfaits. Il en existe deux sortes :

- Le forfait global : propose un montant fixe par an, pour toutes les prestations de médecine alternative ;
- Le forfait par séance : un montant fixé par séance pour un nombre prédéfini sera prévu. Par exemple, 30 euros pour 6 séances par an.

Consultez et comparez les conditions de remboursements présentées par les mutuelles pour trouver celle qui conviendra le mieux à vos besoins. Une fois la souscription faite, pensez à toujours conserver vos factures pour obtenir vos remboursements auprès de la complémentaire de santé.

Une bonne mutuelle vous donnera la possibilité de vous essayer aux différentes pratiques de médecine douce à moindre coût. Il conviendra donc de faire le bon choix entre les offres des complémentaires santé pour profiter de la meilleure couverture possible.

Journaliste : Michel

Michel, professeur de yoga à Paris, donne de précieux conseils sportifs, mais également nutritionnels.