micro-creche-et-creche-les-differences.jpg

Micro-crèche et crèche : les différences

Le mode de garde de l’enfant est une préoccupation majeure de la plupart des parents, et ce, avant même que le bébé ne pointe le bout de son nez. Si certains vont préférer confier leur enfant aux grands-parents, à une nounou ou à un baby-sitter, d’autres opteront peut-être pour la micro-crèche ou la crèche. Ce choix est sans doute justifié par la sécurité garantie par la qualité des locaux et du personnel de ces deux lieux d’accueil et de garde d’enfants en bas âge, et la découverte de la vie en collectivité qui facilite la socialisation de votre enfant. Même si leurs missions sont similaires, il y a des différences notables entre la crèche traditionnelle et la micro-crèche.

Micro-crèche et crèche : capacité d’accueil

Comme l’appellation l’indique, la micro-crèche est un type de crèche à mi-chemin entre celle qui est traditionnelle et l’assistante maternelle. C’est une structure dédiée aux enfants de 10 semaines à 3 ans révolus. Si vous êtes à la recherche d’une micro-crèche pour votre enfant, faites un tour sur le site a-laube-des-sens.fr pour trouver celle qui conviendra à Reims, Neuflize, Rethel ou Saint-Germain-La-Ville.

La capacité d’accueil de la micro-crèche est limitée : 10 enfants au maximum (et exceptionnellement 11). Conformément à l’article 61 du nouveau décret relatif aux services aux familles, les micro-crèches pourront à partir du 1er septembre 2021, accueillir jusqu’à 12 enfants. Contrairement à la micro-crèche, la crèche est un établissement avec une plus grande capacité d’accueil pouvant aller jusqu’à 60 enfants. Votre enfant y est le bienvenu à partir de 2 mois.

Micro-crèche et crèche : organisation et encadrement des enfants

À la micro-crèche, les enfants ne sont pas séparés malgré leur différence d’âge. Ils sont tous regroupés en une section unique, ce qui crée une certaine mixité, favorise l’entraide et la solidarité entre eux. Cela contribue également à stimuler le développement des plus petits qui prendront les plus grands pour modèles, et qui en retour vont apprendre tout naturellement à se responsabiliser et même à prendre soin des plus petits. En revanche à la crèche, l’espace de jeu est spécifiquement aménagé selon la tranche d’âge des enfants qui ont accès à l’ensemble des jeux et du matériel mis à leur disposition.

différence micro-crèche et crèche classique

Votre enfant bénéficie à la micro-crèche d’un accueil collectif à taille humaine, ce qui renforce son encadrement et permet de créer avec lui une relation individualisée et forte. La norme d’encadrement se décline de la façon suivante : 1 professionnel pour 3 enfants et 2 dès 4 enfants. À l’inverse, il y a une harmonisation des rythmes quotidiens des enfants dans une crèche classique, notamment au niveau de l’heure des repas et des moments de sieste.

En ce qui concerne la qualification du personnel, dans une mini-crèche il y a au moins deux professionnels qualifiés titulaires d’un CAP petite enfance avec deux ans d’expérience ou d’un diplôme d’assistante maternelle avec 3 à 5 ans d’expérience. Sont également présents, des auxiliaires de puériculture, éducateurs de jeunes enfants, infirmiers et psychologues.

La qualification du personnel de la crèche n’est pas très différente de celle de la mini-crèche. Pour y travailler, un CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance, un diplôme national d’éducateur de jeunes enfants ou d’auxiliaire de puériculture sont requis.

Micro-crèche et crèche : tarifs et aides de l’État

Vous vous demandez certainement combien coûtent ces deux modes de garde collective d’enfants. Les micro-crèches ont la réputation de coûter plus cher que les crèches traditionnelles. Les tarifs sont fixés librement par les micro-crèches elles-mêmes, et sont sous forme de cotisation forfaitaire à la journée. Cependant, vous pouvez bénéficier de certaines aides. Il s’agit dans le cas d’une mini-crèche de l’aide de la CAF, et plus précisément du CMG (Complément du libre choix du mode de garde) qui peut assurer jusqu’à hauteur de 85 % les frais liés à la garde de votre enfant.

Si votre enfant est inscrit à la crèche, vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt. Il varie en fonction du coût annuel de la place en crèche. Le prix des crèches varie entre 0,43 et 3,57 euros par heure. Avec ces détails, optez pour le meilleur choix de mode de garde qui pourra contribuer à l’épanouissement et au bien-être de votre enfant.

Journaliste : Michel

Michel, professeur de yoga à Paris, donne de précieux conseils sportifs, mais également nutritionnels.