medecine douce

Quelle mutuelle prendre pour être remboursé des soins en médecine douce ?

Sophrologie, ostéopathie ou encore hypnose, toutes les mutuelles ne sont pas égales devant la prise en charge de ce qu’on appelle les médecines douces. En effet, si la plupart des mutuelles proposent un forfait annuel de remboursement, celui-ci peut varier du simple au quadruple ! En outre, toutes les pratiques de médecines douces ne sont pas remboursées : certaines prendront en compte l’hypnose mais pas la sophrologie ou la diététique.

Les médecines douces, une grande variété de pratiques

Sous le terme médecine douce sont regroupées toutes sortes de pratiques alternatives qui ne sont en fait pas nécessairement délivrées par des médecins. Hypnose, acupuncture, diététique… Les techniques prodiguées par ces professionnels ne sont donc pas couvertes par la sécu et il est parfois difficile de bénéficier d’un remboursement médecine douce.

Ces pratiques peuvent par exemple être utile pour arrêter de fumer.

Le principe des forfaits et le tiers-payant

La majorité des mutuelles proposent un forfait annuel de remboursement des médecines douces, sur factures acquittées. Ainsi, la mutuelle Cocoon remboursera cinq séances par an maximum, à hauteur chacune de 50€ à 80€ selon le forfait choisi. De même, Swiss Life remboursera 5 séances, dans la limite de 55€ par séance.

La mutuelle Henner remboursera 3 séances de 50€, tandis qu’Apivia prend en charge 6 séances mais à hauteur de 40€ chacune maximum. La mutuelle April remboursera au maximum 120€ par an, quel que soit le nombre de séance concerné.

Le choix de la mutuelle… et du forfait souscrit !

Toutes les mutuelles ne couvrent pas toutes les médecines douces. A titre d’exemple, seule l’ostéopathie sera remboursée par la MAIF. La naturopathie sera remboursée par April ou Apivia, mais pas par Henner, qui prendra en charge les médecines douces suivantes : mésothérapie, ostéopathie, chiropractie, acupuncture, homéopathie, phytothérapie, sophrologie.

Il faut donc vérifier que les pratiques alternatives dont on souhaite bénéficier sont couvertes par la mutuelle concernée. Si les formules de base proposent souvent un forfait de prise en charge, celui-ci peut être minimaliste : il peut être intéressant de prendre un renforcement de la formule souscrite auprès de la mutuelle pour bénéficier d’un forfait de remboursement des médecines douces plus important.

Pour bien choisir sa mutuelle et sa formule de souscription en fonction de ses besoins, on peut soit solliciter des devis, soit passer par un comparateur de mutuelles. Mais attention : les règles changent tous les ans, il faut donc renouveler sa recherche pour être certains d’avoir les dernières informations à jour.

Journaliste : Michel

Michel, professeur de yoga à Paris, donne de précieux conseils sportifs, mais également nutritionnels.