Opération de la presbytie

Opération de la presbytie : laser ou implant cornéen ?

L’opération de la presbytie corrige non seulement les problèmes de vue mais ralentit par la même occasion l’impact du phénomène de sénescence sur la qualité et le confort de vision. Plusieurs techniques sont aujourd’hui disponibles. Mode et suites opératoires, résultats, … voici une présentation synoptique des chirurgies oculaires les plus connues pour ce trouble.

 

Pour corriger la presbytie, vous pouvez bien évidemment porter des lunettes ou des lentilles. Les progressives se révèlent très efficaces. L’évolution inéluctable de ce trouble avec l’âge pourrait néanmoins vous contraindre à renouveler régulièrement vos verres, d’où l’intérêt d’avoir recours à l’opération.

Qu’est ce que la presbytie ?

La presbytie est un trouble de la vision lié au vieillissement du cristallin. Cet organe oculaire possède une fonction essentielle, l’accommodation, grâce à laquelle l’oeil peut voir nettement à n’importe quelle distance.

 

Avec l’âge, le cristallin s’épaissit et perd petit à petit cette capacité à restituer une image nette pour la vision de près. Les objets trop près apparaissent flous. Il devient alors difficile de lire. Les symptômes peuvent apparaître dès 45 ans.

 

Porter des lunettes permet alors de corriger la vue. Vers 55 – 60 ans, la capacité d’accommodation du cristallin se dégrade davantage. A ce stade, vous pouvez envisager une opération pour traiter la presbytie.

Opération au laser de la presbytie : le Presbylasik

En alternative aux lunettes et aux lentilles de contact, il est tout à fait possible de corriger la presbytie par une opération. Le traitement au laser est une intervention de choix si vous préférez les traitements non invasifs.

 

Plusieurs techniques sont disponibles mais à ce jour, le Presbylasik est de loin la plus utilisée de par son efficacité avérée. Elle est aussi considérée comme la plus précise et la plus sûre.

 

Basée sur le principe de la chirurgie Lasik (Laser-Assisted In-Situ Keratomileusis), cette intervention consiste à remodeler la cornée pour offrir une vision multifocale (vision de près, intermédiaire et de loin).

 

Opération de la presbytie au laser : déroulement, suites opératoires et résultats

 

Le Presbylasik est une opération chirurgicale rapide de la presbytie. Elle dure une vingtaines de minutes. Il s’agit d’une intervention en ambulatoire réalisée sous anesthésie locale. L’opération est totalement indolore.

 

D’une manière générale, il n’y a rien à signaler pour les suites opératoires. Néanmoins, il peut parfois y avoir des larmoiements. Vous pouvez également avoir la sensation d’un cil ou d’un corps étranger dans les yeux.

 

Mais les désagréments restent tout à fait légers et ne durent que quelques heures. Pour ce qui est du résultat, il faut attendre quelques temps pour profiter des résultats définitifs, mais vous constaterez une nette amélioration de la vue de près dès le lendemain.

Opération de la presbytie par implant

Pour traiter la presbytie, vous pouvez également envisager l’implant cornéen, une opération qui consiste à extraire le cristallin et à le remplacer par une prothèse multifocale.

 

L’intervention est généralement fait oeil par oeil, à une semaine d’intervalle. L’opération, également effectuée en ambulatoire et sous anesthésie locale, dure 20 minutes. Entre le laser et l’implant, le choix de la méthode incombe généralement au praticien qui tiendra bien évidemment compte des attentes du patient.

 

La décision est prise après un bilan ophtalmologique complet incluant entre autres un test de la vision, la vérification de l’état de la cornée et de la tension oculaire.

Implant de cristallin : suites opératoires et résultats

 

Après l’intervention, le patient récupère sa vision de près et profite par la même occasion d’une bonne vision intermédiaire et de loin. Même si le cerveau a besoin d’un certain temps d’adaptation, la récupération des capacités visuelles est très rapide.

 

Si vous vous faites opérer le matin, la vue s’améliore nettement dès le soir ou le lendemain matin. Si vous vous poser des questions sur les risques liés au traitement chirurgical de la presbytie, dites-vous que le risque zéro n’existe pas.

 

Néanmoins, l’efficacité et la précision de ces interventions font que les effets secondaires (halo lumineux, sécheresse oculaire, …)  soient rares.