comment-soigner-letat-stress-post-traumatique.png

Comment soigner l’état de stress post-traumatique ?

Vous avez probablement entendu ce mot quelque part, que ce soit par le biais des médias ou en regardant certains films. L’une des scènes de cinéma qui illustre le mieux ce syndrome est probablement la première du film Apocalypse Now de Francis Ford Copola. La réalité de cette pathologie a été reconnue très tardivement. Pourtant très sérieuse et très dangereuse pour le patient, elle doit être décelée et traitée le plus tôt possible.

Des études menées depuis la fin du 19e siècle

Les véritables études scientifiques dans le domaine de la psychiatrie ont été menées dès la fin de la guerre de 1870, sur des soldats. Sigmund Freud avait d’ailleurs consacré une partie de ces recherches à ce que l’on appelle aujourd’hui l’état de stress post-traumatique (PTSD). Il s’agit d’un désordre psychologique qui se manifeste chez une personne qui a été exposée à un évènement traumatique, souvent dans un contexte où il est exposé à un risque de mort. 

Des cas de traumatismes très divers

Le cas le plus fréquent est celui du militaire qui revient de campagne. Après la guerre du Vietnam, la majorité des soldats ont développé ce syndrome, entraînant des troubles du comportement, de l’anxiété, un état de dépendance à l’alcool, la drogue, des dépressions sévères et une vague de suicide sans précédent. Mais il n’est pas nécessaire d’être confronté à la guerre pour ressentir cette maladie. Un accident de voiture, le décès d’un proche, une agression physique ou sexuelle peut engendrer un état de stress post-traumatique

L’efficacité de la thérapie EMDR

Développée par la psychologue Francine SHAPIRO dans les années 1980. Selon cette psychologue EMDR à Nice, en utilisant des méthodes cognitives notamment le mouvement des yeux (reproduisant ceux du sommeil paradoxal) et les sons, il est possible de réaliser de brèves thérapies. Le but est de revenir vers le souvenir le plus profond (la cause du traumatisme), pour trouver les éléments qui déclenchent les troubles symptomatiques et les guérir.

Sommeil réparateur _ bien dormir

Un bon matelas, l’allié incontournable pour une bonne nuit de sommeil

Une bonne nuit de sommeil dépend de nombreux facteurs, à savoir confort, niveau de stress, température ambiante, mais pour bien faire les choses, il faut commencer par les bases notamment le choix de son matelas. Alors, si vous souhaitez acheter un nouveau matelas et que vous souhaitez vous rendre dans un magasin de literie, découvrez comment mettre la main sur le bon matelas.

Lire la suite

9dbf6d44c24fe37fe6bcd575e0862eb0

Lutter contre la dépression grâce à la prophylaxie

D’après les statistiques, 7,5% de la population française souffrent de la dépression. Ceci est dû à un rythme de vie effréné et aux effets néfastes du stress. Ce trouble est certes non mortel, mais il peut conduire au suicide dans de rares cas. Il est toutefois possible de le prévenir grâce à la prophylaxie et à d’autres méthodes complémentaires.

Lire la suite

trois-manieres-daffronter-problemes-quotidien.png

Trois manières d’affronter les problèmes au quotidien

Vous êtes plutôt du genre stressé et perdez complètement les pédales à la moindre épreuve dans la vie. Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas combatif, mais parfois, certaines circonstances nous empêchent d’être clairvoyants face à des situations difficiles. Il est nécessaire d’aborder les problèmes sereinement et d’être détendu en toutes circonstances. Voici quelques moyens très simples pour y parvenir.

Essayez le yoga

Dans la vie, pour prendre les bonnes décisions et maîtriser nos réactions, nous manquons très souvent de calme. Se mettre au yoga est un excellent moyen de reprendre le contrôle de son corps pour mieux maîtriser ses émotions. Grâce à des exercices de méditation, de concentration et surtout de respiration, vous saurez retrouver la voie de la sérénité et gagnerez davantage de confiance en vous pour affronter tous les problèmes de la vie. Il est nécessaire de trouver le bon accompagnement pour apprendre les différentes postures et vous trouverez facilement un club près de chez vous.

Faire appel à un magnétiseur

Si vous n’arrivez pas à canaliser votre énergie en essayant de vous concentrer, alors il faut plutôt faire confiance à une personne extérieure. Faire appel à quelqu’un qui saura les contrôler à votre place vous fera le plus grand bien. Selon un magnétiseur à Toulouse, se faire aider par un professionnel dans un premier temps permet de débloquer de nombreuses tensions et de se reprendre facilement en main.

Se remettre au sport

Il y a ceux qui ont besoin d’évacuer les tensions par le biais d’un exercice physique. Avoir une activité qui sert de défouloir peut être un bon moyen d’évacuer le stress et de gagner de l’esprit de combativité. Certains vont vouloir se lancer dans un sport intense en salle comme le fitness ou le cross fit. D’autres vont tenter de se mettre à un sport de combat pour acquérir de la force de caractère. Enfin, il y a ceux qui vont mêler l’activité physique et la réflexion en essayant un sport d’endurance.

a-quete-bonheur.png

À la quête du bonheur

Comment font toutes ces personnes qui arborent une banane sans faille et qui l’air de rien semblent planer dans le bonheur ? Comment font-elles pour être heureuses tout simplement ? Être heureux s’apprend et le secret réside à adopter la positive attitude. C’est aussi simple que cela. Bien sûr, il ne s’agit pas de faire l’autruche face à vos problèmes, mais de trouver quel bénéfice vous pourriez en retirer. Et, pour vous y aider, mieux vaut éliminer les mauvaises habitudes qui donnent le bourdon et vous empêchent de l’atteindre.

Comme l’aimait à le dire Léon Tolstoï « si vous voulez être heureux, soyez-le ! ». 

Sur ces bonnes paroles, apprenez de vos erreurs et allez de l’avant. Soyez en accord avec vous-même, laissez-vous guider par scoachy.

Adoptez la positive attitude, la pensée positive

Tout d’abord, il convient de rester objectif face aux événements de la vie. Cela permet également de pouvoir les appréhender avec plus de sérénité à plus forte raison si de chacune des situations vous mettez en avant un côté positif. Prenons un exemple. On vous demande de vous impliquer sur le terrain. De prime abord, la nouvelle n’est pas enthousiasmante. Qu’à cela ne tienne, à bien y réfléchir, ce n’est finalement pas une si mauvaise idée. En effet, même si cela est contraignant, au final cela vous permet d’être en contact avec les gens, de sortir de votre bureau étriqué. D’une situation négative, vous trouvez des avantages, votre regard change et l’air de rien vous vous sentirez mieux.

Positiver face à un problème n'est pas toujours chose aisée. Raison pour laquelle, il vous faut garder une certaine distance pour ne pas sombrer dans la morosité, l’angoisse ou le stress. Il convient de prendre du recul pour éviter que la situation ne soit difficile à gérer émotionnellement. Soyez pragmatique. Prenez la situation à bras le corps. De toute façon, le problème est là. Comme il vous est impossible de remonter le temps pour l’empêcher d’arriver, mieux vaut en tirer les leçons pour éviter que cela ne se reproduise et que vous ne ressassiez sans fin les choses qui vous sont arrivées. Ne dit-on pas que l’on avance d’erreur en erreur que l’on ressort grandi de chacune des épreuves de la vie ?

La pensée positive a un effet bénéfique tant sur le corps que sur l'esprit, ne passez pas à côté. Petit à petit, vous franchirez les obstacles avec plus d’aisance, vous profiterez pleinement de vos réussites. Par ailleurs, vous serez plus ouvert, plus enclin à prendre des risques, à maîtriser des situations que vous pensiez insurmontables et à jouir pleinement de votre vie.

Évitez les comportements à risque

Il est donné à tous d’être heureux. Mais voilà en fonction de votre attitude vis-à-vis des autres, de vous-même, de la vie et de votre personnalité, vous agissez plus en victime. STOP, arrêtez. Éliminez de votre vie les habitudes qui au final vous rendent plus malheureux.

Astuce numéro une, arrêtez de vous apitoyer sur votre sort. C’est un terrible cercle vicieux dans lequel seule la dépression à sa place. Pensez également à être reconnaissant envers vous-même et envers les autres. Le fait de gratifier, de remercier, de mettre en avant les actes positifs, si infimes soient-ils, permettent d’aller de l’avant. Et au final, de ne garder que cela en tête.

Ensuite, déconnectez-vous des réseaux sociaux pour diminuer votre isolement, votre solitude, mais aussi pour réduire votre sentiment d’insatisfaction. Les réseaux sociaux sont une bonne chose pour garder le contact, mais ayez à l’esprit qu’autour de vous, vous avez également des contacts, de la famille, des amis. Développez les liens avec ceux et celles que vous aimez vraiment et qui sont positifs. La positive attitude est contagieuse …

Astuce numéro trois, ne comblez pas votre vide intérieur en développant votre désir de possession. Être un acheteur compulsif par exemple, ne rend pas plus heureux. Apprenez à apprécier ce que vous avez.

Astuce numéro quatre, rêvez, laissez votre esprit vagabonder. Écoutez vos émotions, vos sensations pour apprendre à mieux les maîtriser. Soyez à l’écoute de votre corps et optez pour le lâcher-prise. Le fait de changer d’activité, de faire quelque chose que vous aimez, de vous distraire ou de rêvasser peut vous y aider.

Astuce numéro cinq, adoptez une nouvelle hygiène de vie, levez le pied sur la junk food, faîtes du sport, mangez de manière équilibrée. Une vie saine vous permettra d’être moins fatigué, affamé, fragile. Rien de tel qu'un esprit sain dans un corps sain.

Et, pour finir, arrêtez d’analyser à tout bout de champ vos choix. Chercher le pourquoi du comment, quel que soit le domaine de réflexion génère du stress, de l’insécurité et vous évite de vivre le moment présent, de réaliser vos rêves.

Pour conclure, la journée, la semaine ou encore le mois voire l’année parfaite n’existe pas. Tout ne se déroulera pas comme prévu, comme vous l'avez imaginé. Ce n'est pas important ! Le plus important n’est-il pas au bout du temps de s’être laissé submerger par une sensation de bonheur aussi fugace fut-elle ?! Le bonheur est un choix qui se façonne et est aussi malléable que la pâte à modeler. Alors, franchissez le cap. 

la-cigarette-electronique-solution-antitabac.png

La cigarette électronique, la solution antitabac

De nombreuses études ont révélé l'effet productif de l'e-cigarette sur l'arrêt du tabagisme. En effet, on constate depuis quelques années une nette amélioration dans le processus d'arrêt du tabac chez les fumeurs. Ils peuvent donc accéder à une nouvelle façon de fumer, sans les effets néfastes du tabac.

Des effets psychologiques compensés

Pour les fumeurs qui peinent à stopper leur consommation de cigarette, la version électronique semble être un bon compromis. En effet, de nombreux fumeurs ont témoigné et vanté les bienfaits de la vape dans leur lutte antitabac. D'après l'Inpes, ils ont été plus de 400 000 en 2015 à abandonner la cigarette pour la vapoteuse. Elle est nettement moins nocive, et délivre de la nicotine à l'utilisateur qui ne ressent pas de sensation de manque, comme lors de l'arrêt complet de la cigarette. La nicotine est contenue dans la vapeur d'eau produite par la cigarette électronique. L'addiction est considérablement réduite, car les récepteurs présents dans le cerveau qui captent la nicotine sont réduits par l'absence de tabac. La santé des fumeurs ainsi que leur forme physique sont donc nettement améliorées.

Un développement exponentiel du marché de la cigarette électronique

Les magasins spécialisés physiques et en ligne se multiplient. Il est maintenant possible d'acheter des kits complets de vapoteur chez un grossiste cigarette électronique. De nombreux parfums sont disponibles, et les utilisateurs ont également la possibilité de concevoir eux-mêmes leur e liquide. Ils peuvent également composer leur vapoteuse en choisissant différentes pièces telles que la batterie, le clearomiseur, le box mod et autres. Néanmoins, face au développement de la vape, la législation a mis en place plusieurs lois concernant l'utilisation de la vape au volant et dans les lieux publics. En octobre 2017, la loi prévoit d'interdire l'usage de cigarette électronique dans les écoles, transports en commun, et open spaces.