abdominal-pain-2821941_960_720

Comment stopper une diarrhée ?

Mal fréquent, mais très désagréable, la diarrhée est un trouble digestif qui peut avoir de fâcheuses conséquences et qu’il convient donc de traiter rapidement. Particulièrement inconfortable, elle peut en plus entraîner une déshydratation si elle perdure et si elle n’est pas prise en charge au plus tôt. Son traitement est plutôt aisé et souvent efficace rapidement grâce à des médicaments comme le Smecta qui offrent un soulagement et un retour à un transit intestinal normal dans des délais très raisonnables.

Lire la suite

un-kit-motoriser-fauteuils-roulants.png

Un kit pour motoriser les fauteuils roulants

En fonction de la perte d’autonomie, il est parfois difficile de se déplacer dans les meilleures conditions avec ce fauteuil roulant. Il faut alors agir sur les roues avec les bras pour qu’il puisse avancer, mais cela demande une certaine condition physique qui peut se dégrader à cause d’un handicap ou d’une maladie. Il peut donc être judicieux d’acheter un équipement spécifique, car en étant équipé d’une de ces motorisations, le fauteuil sera beaucoup plus facile à déplacer et à orienter. Il est possible d’acheter un fauteuil prêt à l’emploi, il possède donc déjà un moteur. En parallèle, vous pouvez dénicher un fauteuil classique que vous aurez l’occasion d’équiper.

Une simple assistance électrique

Vous transformez votre fauteuil en une version électrique grâce à ce kit très facile à mettre en place. Il s’adapte à toutes les références puisque vous avez un bloc moteur, des roues motrices ainsi que des batteries. Si vous n’êtes pas un bricoleur très chevronné, il sera tout à fait possible de faire appel à un professionnel qui installera le kit de motorisation dont le prix est différent en fonction des caractéristiques. Vous devez prévoir aux alentours de 1000 euros pour un tel produit qui se glisse à l’arrière du fauteuil roulant.

Une motorisation beaucoup plus complexe

Vous avez donc le bloc moteur qui peut se glisser à l’arrière de votre fauteuil roulant, mais pour diverses raisons, il est parfois nécessaire d’opter pour une autre solution avec une motorisation beaucoup plus conséquente. Vous avez donc une sorte de petit scooter qui peut être adapté avec facilité à votre appareil. Vous aurez donc un guidon avec un panier pour les courses et une roue assez imposante pour l’avant. Généralement, cet ensemble est réservé pour les déplacements à l’extérieur puisqu’il est assez encombrant. Le prix est aussi un peu plus élevé, il faut prévoir aux alentours de 5000 euros.

0

Tout savoir sur le logiciel scientifique SIGAPS

Les indicateurs bibliométriques sont à l’heure actuelle de plus en plus utilisés afin de porter une évaluation sur une équipe de recherche et par la suite de définir les stratégies de publication à adopter durant les prochaines années. Parmi ces indicateurs se trouve le SIGAPS ou système d’interrogation, de gestion et d’analyse des publications scientifiques.

Lire la suite

pexels-photo-249348

Défibrillateur dans les lieux publics : quel intérêt ?

Les maladies cardiaques sont de plus en plus fréquentes de nos jours et qui dit arrêt cardiaque dit défibrillateur. Du coup le défibrillateur est d’une importance capitale et son besoin se fait aussi ressentir dans les lieux publics.

Le défibrillateur qu’est-ce que c’est ?

Le défibrillateur est un appareil connu de tous mais en réalité peu savent réellement ce que c’est puisqu’il n’est utilisé que dans les hôpitaux et centres de santé. En effet, le défibrillateur est un appareil à usage strictement médical donnant la possibilité de vérifier si l’activité cardiaque est effective.

C’est-à-dire qu’il permet de vérifier que le cœur d’une tierce personne en état d’inconscience bat toujours et en cas d’arrêt cardiaque, de faire passer dans le corps de ce dernier un tension électrique assez importante et non létale en vue de relancer l’activité cardiaque : c’est la défibrillation.

A ce jour, il existe deux types de défibrillateurs simples d’usage et adaptés au public à savoir le défibrillateur automatique externe dont le nom en jargon médical est DAE et le défibrillateur semi-automatique qui marche à l’aide de boutons.

Comment utiliser un défibrillateur et dans quel cas ne pas l’utiliser ?

De prime abord, il est très fondamental de rappeler qu’un défibrillateur ne s’utilise qu’en cas d’arrêt cardiaque et non sur une personne dont le cœur bat. Le défibrillateur est normalement contenu dans un boitier et est muni d’électrodes qui vont permettre d’administrer le choc électrique en les collants directement sur la peau.

Ils sont généralement collés contre la poitrine tout juste après l’allumage du défibrillateur. Dans le cas d’un défibrillateur semi-automatique, la décharge électrique est amorcée tout juste après avoir appuyé sur un bouton.

Par ailleurs il est à noter que certaines précautions doivent être prises lors de l’utilisation d’un défibrillateur pour ne pas s’électrocuter sois même dans la foulée. En effet, pendant la défibrillation, il faut veiller à ce qu’il n’y ait pas de contact physique direct entre la victime et celui qui doit lui faire la défibrillation ; aussi il est très déconseillé d’utiliser le défibrillateur sous la pluie.

Défibrillateur dans les lieux publics, quel intérêt ?

Le cœur est un organe vital  qui peut être sujet à beaucoup de dysfonctionnements qui peuvent l’empêcher de remplir son rôle comme il se doit. Et malheureusement dans la majorité des cas les secours n’arrivent pas toujours à temps pour apporter de l’aide aux victimes. D’autant plus qu’on sait qu’un arrêt cardiaque peut survenir à n’importe quel moment, à n’importe quel endroit.

L’installation des défibrillateurs dans les lieux publics est donc une alternative bien efficace et rapide pour relancer l’activité cardiaque en attendant l’arrivée des secouristes ou des pompiers et en même temps cela réduit le nombre de décès par arrêt cardiaque.

La proximité du matériel de secours est donc très importante pour la réanimation, c’est à cet effet que la présence d’une armoire à défibrillation est requise. les armoires pour ranger les défibrillateurs sont une réelle protection contre les intempéries, contre les chocs et aussi contre les agressions extérieures qui sont tous autant de facteurs contribuant à la détérioration des défibrillateurs qui doivent normalement sauver des vies.

hypersudation

Hypersudation : l’utilisation du botox

L’hypersudation ou transpiration excessive touche de nombreuses personnes et peut s’avérer très problématique pour la santé, mais également dans l’épanouissement de sa vie sociale, coup d’oeil sur un problème qui peut notamment se résoudre par l’utilisation du botox.

Qu’est-ce que la transpiration excessive ?

La transpiration excessive, hypersudation ou encore sudation excessive est un trouble qui se manifeste par une transpiration plus abondante que la moyenne notamment sous les aisselles, sur la paume des mains et la plante des pieds. Dans de rares cas, elle pourra même atteindre l’ensemble du corps. Plus que l’inconfort que génère cet excès de transpiration, des maladies pourront en résultat à cause de l’humidité excessive générée par le corps telles que des mycoses ou encore des verrues. Qui plus est, l’hypersudation est un problème qui impacte généralement la vie sociale des personnes qui en souffrent, car elles se trouvent gênées par le regard des autres et complexées par les odeurs qui pourront être dégagées. Plusieurs troubles pourront être mis en cause pour comprendre cette transpiration excessive, il pourra s’agir d’un dérèglement nerveux, d’un trouble héréditaire, mais aussi d’un symptôme lié à la ménopause, un problème thyroïdien, un lymphome, une tuberculose ou encore des effets secondaires de traitements médicamenteux (plus d’informations sur ces différentes causes sur le blog Astuce-Sante.fr). En somme, identifier la cause ne permettra pas toujours de mettre fin à une transpiration excessive. Heureusement, il existe différents moyens de lutter contre l’hypersudation.

Agir en prévention

Pour éviter la transpiration excessive, plusieurs nouvelles habitudes pourront être mises en place afin de limiter la production de transpiration. On évitera les excitants comme le café et l’alcool, ainsi que la consommation de plats épicés. Si le stress est à l’origine de grosses suées, opter pour des approches dédiées à la gestion du stress et des émotions comme la sophrologie peut être un bon moyen d’apprendre à gérer ses coups de chaud. Qui plus est, le port de matières naturelles permettra à la peau de respirer davantage que le contact avec les matières synthétiques.

Le traitement au botox

Pour lutter contre la transpiration excessive, le traitement au botox sera tout particulièrement indiqué. En effet, grâce à des injections sous les aisselles, sur la paume des mains ou sur la plante des pieds, la toxine botulique va agir sur la commande nerveuse responsable de la sudation. L’avantage du traitement au botox est qu’il ne nécessite qu’une seule session d’injection par ans et que les effets seront constatables dès la première semaine. Sans dangers et très peu douloureux, ce type de traitement présentera beaucoup plus d’avantages que la sympathectomie (un article sur le sujet ici) qui sera une intervention chirurgicale beaucoup plus définitive et plutôt indiquée dans les cas les plus extrêmes. Le traitement au botox semble donc être une excellente solution pour les personnes ayant des problèmes de transpirations et souhaitant y mettre fin sans traumatiser l’organisme.

laptop-3087585_960_720

Santé visuelle : comment choisir ses lunettes de vue ?

Une baisse de la vision, des yeux fatigués, etc. il existe plusieurs raisons qui font que vous deviez porter des lunettes de vue. Après avoir consulté votre ophtalmologue, il vous faudra maintenant vous rendre chez un opticien pour trouver la monture et les types de verre les mieux adaptés pour vos paires de lunettes. Pour vous aider, voici quelques critères à prendre en compte pour bien choisir vos lunettes de vue.

  Lire la suite

les-nouvelles-methodes-pratiquer-lhypnose.png

Les nouvelles méthodes pour pratiquer l’hypnose

Dans un précédent post, vous découvriez les bienfaits d’un coaching sportif de chez vous. Et si notre société actuelle – avec l’avènement des nouvelles technologies – vous permet de faire beaucoup de choses sans sortir de chez vous, il en est d’autres pour lesquelles vous devez en sortir. C’est le cas notamment de la santé. Mais voilà, avec les nombreux scandales sanitaires qui défraient régulièrement la chronique, prendre soin de soi devient délicat. Fort heureusement, des alternatives douces et naturelles existent. Entre la phytothérapie, la sophrologie notamment, les soins bénéfiques prodigués par la médecine douce sont de plus en plus mis en avant. Et, c’est le cas notamment de l’hypnose. Gros plan sur une alternative qui séduit de plus en plus, aussi bien auprès des professionnels hospitaliers que pour les particuliers. 

L’hypnose, comment ça fonctionne ?

Comme beaucoup, vous avez à l’esprit l’hypnose de spectacle qui est utilisée dans le but de faire rire. L’hypnose, dans le cas présent, est employée à des fins purement médicales. L’hypnose qui vient du mot grec « hupnoein » signifie « endormir ». À titre informatif, sachez qu’il existe différents types d’hypnose, qui ne diffèrent que très peu l’une de l’autre : l’hypnose classique, l’hypnose Ericksonienne, l’hypnose humaniste, la nouvelle hypnose. Quoi qu’il en soit, la personne qui pratique l’hypnose – l’hypnothérapeute – vous permet alors d’entrer dans un état de veille et de sommeil peu profond. C’est d’ailleurs le même état dans lequel vous êtes lorsque vous vous apercevez que vous êtes déjà rentré chez vous sans vous souvenir d’avoir passé du temps au volant ou encore, que vous êtes dans « la lune ». Dans tous les cas, l’hypnotiseur entre en contact avec votre inconscient pour remplacer une idée « négative » en une idée « positive », vous permettant alors de trouver une solution à l’un de vos problèmes. En résumé, l’hypnose désigne à la fois un état modifié de votre conscience et une technique thérapeutique.

Les bienfaits de cette solution ?

Comme évoqué précédemment, l’hypnose vous permet de trouver une solution à de nombreuses problématiques. En effet, elle est employée dans de nombreux cas de figure et les études mettent en avant les effets positifs.

Les troubles mineurs

Les suggestions hypnotiques vous permettent alors de modifier vos habitudes alimentaires et par voie de conséquence de vous aider à perdre du poids. En parallèle, si vous êtes stressé, l’hypnose vous permet de vous libérer du stress négatif et d’aborder alors la vie de manière plus sereine. Mais les modifications de vos perceptions peuvent aussi favoriser la relaxation. Si vous souffrez du syndrome du côlon irritable, l’hypnose vous permet de réduire les douleurs abdominales, l’anxiété, mais aussi la dépression qui peuvent y être associées. L’hypnose contribue alors à améliorer les symptômes et à diminuer la consommation de médicaments. 

L’arrêt du tabac

Comme environ 20 millions de fumeurs en France, vous êtes addict à la cigarette. Et bien sûr, vous avez mis toutes les chances de votre côté pour écraser votre dernière cigarette. Mais voilà, s’il existe de nombreuses stratégies pour arrêter de fumer, ces dernières ne furent pas très concluantes. Et, même si la cigarette électronique peut constituer un soutien pour vous aider à arrêter de fumer, à réduire progressivement votre consommation de tabac, son recours fait débat aujourd’hui. Dès lors, pour augmenter vos chances de réussite, l’hypnose est une solution avérée pour modifier votre rapport au tabac. L’occasion d’arrêter, de tenir sur le long terme, de traiter une bonne fois pour toutes votre dépendance à la cigarette.

La grossesse et l’accouchement

L’hypnose est de plus en plus en vogue pour contribuer à passer une grossesse sereine et un accouchement serein. On parle d’ailleurs d’hypnonatal. Le fait que cette technique modifie et améliore les perceptions corporelles si vous êtes enceinte crée alors un climat favorable à la gestion de la douleur du travail et de l’accouchement. Idéal donc pour vivre une grossesse paisible, se sentir rassurée et la vivre pleinement comme la plus belle période de votre vie.

Les opérations chirurgicales

Bien que les anesthésies soient sûres, il n’en reste pas moins que son recours est craint. Et c’est sans doute votre cas. Et pour cause, les anesthésies loco-régionale comme la péridurale ou les anesthésies générales ne sont pas sans risque. Fort heureusement, les techniques actuelles sont de plus en plus fiables et limitent les douleurs post-opératoires. Pour autant, l’hypnose peut se substituer à une anesthésie chimique. D’ailleurs, de plus en plus de centres dentaires et de structures hospitalières y ont recours. Dépourvu d’effets secondaires, en tant que patient vous effectuerez alors des exercices respiratoires de relaxation et serez plongé dans un état second tout au long de l’opération. Une fois fini, il ne vous restera plus qu’à reprendre conscience tout naturellement.

Les autres axes

Les avancées en matière d’hypnose sont telles qu’il est difficile aujourd’hui de dresser une liste exhaustive des consultations possibles. Notez cependant qu’en dehors de celles présentées ci-dessus, l’hypnothérapeute vous permettra de relancer votre libido, de traverser sereinement la perte d’un proche, d’améliorer vos performances sportives, d’apprivoiser vos douleurs chroniques ou encore d’en finir avec vos phobies. Pourquoi se priver d’une solution naturelle aux effets positifs ?!

comment-reussir-augmentation-poitrine-efficacement.png

Comment réussir son augmentation de la poitrine efficacement ?

A l'heure ou l'apparence n'a jamais été aussi capitale qu'en 2019, avoir recours à la chirurgie esthétique est devenu une des priorités des français. S'il est important de ne pas tomber dans le piège de la surenchère pour gommer la moindre imperfection, les nouvelles techniques mises à la disposition de tout un chacun permet d'avoir son avis sur la chirurgie esthétique. Et logiquement, l'augmentation de la poitrine est un sujet majeur. Focus sur les méthodes qui fonctionnent pour augmenter sa poitrine.

Prendre le temps de la réflexion

Si cela peut paraitre évident, il est préférable de le garder en tête. Une augmentation mammaire ne se fait pas sans avoir pris le temps de la réflexion. Ce qui sous-entend de demander conseil à votre médecin en amont et surtout d’être certaine de votre choix. Outre les contre-indications médicales possibles à envisager, il est capital d’être prête à 100% mentalement avant de se lancer dans l'aventure. Bon nombre de femmes qui n'avaient pas pris ce temps nécessaire l'ont regretté par la suite car elle n'imaginaient pas les démarches, les contraintes, les changements obligatoires pour se préparer à une telle transformation. Dernier paramètre, la chirurgie esthétique a un cout important, il faut donc budgéter cette intervention et s'assurer de pouvoir la financer.

Choisir des professionnels certifiés

Après avoir validé les étapes inhérentes à votre opération, il faut désormais trouver le chirurgien. Dans cette optique, internet peut se révéler être un précieux allié mais attention toutefois aux pièges classiques du secteur. Optez pour des cliniques et des professionnels certifiés et laissez de coté les établissements sans véritable référence. Fuyez les offres spéciales et les promotions qui vous promettent une opération pour une centaine d'euros. Enfin, restez vigilantes sur le suivi médical proposé par les différentes cliniques. En effet, ce dernier est crucial pour une augmentation mammaire réussie car il est le garant des bonnes pratiques.

wellness-1989865_960_720

Comment soigner une sciatique ?

Les douleurs liées à la sciatique sont parfois insupportables. Ces dernières sont causées par une compression de la racine intérieure. On ressent alors un inconfort qui peut partir de cette racine, parcourir la colonne vertébrale et toucher mêmes les jambes. Suite à ces douleurs, il est même parfois impossible de se déplacer car même au niveau de la plante des pieds, on peut ressentir de la douleur. Comment donc les soigner ? Nous vous disons tout sur les traitements à prendre.

Lire la suite

wellness-1989865_960_720

Ostéopathe ou kiné, pour un mal de dos ?

L’ostéopathie et la kinésithérapie sont deux domaines dont la différence est souvent difficile à établir pour les patients. En effet, il s’agit de deux pratiques qui ont recours à des méthodes manuelles, d’où la confusion qui peut faire hésiter certaines personnes. Quand certains problèmes de santé surviennent, et notamment des dysfonctionnements relatifs aux muscles ou encore aux douleurs dans l’accomplissement de certains mouvements quotidiens, le patient ne sait pas s’il doit consulter un ostéopathe ou un kiné. Nous allons parler ici d’un problème assez récurrent qui peut survenir à tout âge. Il s’agit du mal de dos. Dans le cas d’un mal de dos, qui devraient vous consulter, un ostéopathe ou un kiné ?

Lire la suite