conseils-bien-choisir-maison-retraite.png

Conseils pour bien choisir sa maison de retraite

La maison de retraite est un établissement qui accueille les personnes âgées autonomes ou dépendantes. Pour bien choisir sa maison de retraite cependant, il est essentiel de tenir compte de critères tels que le niveau de dépendance du senior, sa situation familiale, son budget et l’emplacement géographique de l’établissement. Voici quelques conseils pour vous aider à opter pour la maison de retraite qui vous conviendra.

Le type d’établissement et l’emplacement

Les types d'hébergements pour personnes âgées sont classés selon les besoins auxquels ils répondent. On distingue les résidences autonomie, autrefois connus sous le nom de logements-foyers qui sont destinés aux seniors autonomes et qui souhaitent intégrer une maison de retraite pour accéder plus facilement à des commerces, pour une baisse de revenus ou qui ne s'épanouissent pas dans leurs domiciles. Il existe également des EHPAD qui sont des établissements pour les personnes âgées dépendantes. Ces structures conviennent aux seniors ayant plus de 60 ans et qui ont besoin d’un appui et de soins réguliers.

Pour les personnes âgées très dépendantes dont l’admission en maison de retraite émane d’un besoin constant en surveillance médicale, les USDL (unités de soins de longue durée) sont plus adaptées. En ce qui concerne l’emplacement géographique de la maison de retraite, le choix d’un établissement à proximité permet au senior de recevoir plus régulièrement la visite de ses proches et amis tout en conservant ses habitudes. En île de France par exemple, vous pouvez faire le choix d'une maison de retraite dans les Hauts de seine si vous résidez dans la métropole du Grand Paris.

Le coût et les services

Pour la prise en charge des frais liés à l’intégration d’une pension de retraite, il est important de voir quels sont les services facturés et pour quel tarif. Il est donc recommandé de vérifier quelles sont les prestations qui sont prises en compte dans le coût en vue de distinguer les services optionnels.

A titre d’exemple, si les services médicaux ou ceux liés à la restauration ne sont pas optionnels, la fourniture et l’entretien du linge peuvent l’être dans certains EHPAD. De ce fait, ils sont facturés en sus du prix indiqué dans la mesure où le résident voudrait en bénéficier.

couples-en-crise-conseiller-conjugal-ecoute.png

Couples en crise, le conseiller conjugal vous écoute

Le conseiller conjugal aide les personnes qui traversent des difficultés dans leur couple, problèmes sexuels, conflits, infidélité… Il apporte une écoute attentive, aide à faire le point sur la situation et il permet de rétablir le dialogue lorsque celui-ci est rompu entre les deux partenaires. En cas de divorce, il va informer les membres de leurs droits respectifs, des procédures et du parcours qu'il faudra affronter. Le conseil conjugal en ligne est donc très pratique.

Une écoute attentive

Parfois dans un couple des souffrances, des difficultés peuvent apparaître et mettre en péril l'union. Le conseiller conjugal va écouter les deux partenaires et les aider à trouver des solutions pour sortir de la crise. Il ne s'agit pas d'une psychothérapie, mais d'un travail d'introspection et de réflexion sur soi-même, sur la relation avec les autres, sur le couple. Le conseiller conjugal va tenter de rétablir le dialogue entre les deux époux. Il va mettre en lumière les non-dits, les souffrances, les frustrations. S'adresser à un conseiller conjugal, c'est choisir de parler à un inconnu, mais qualifié. Comme il a un devoir de neutralité, il ne prend pas parti, il assure la confidentialité des propos.

Un conseiller conjugal en ligne

Outre la prise de rendez-vous dans un cabinet pour consulter un conseiller, on peut aussi choisir une autre solution, la consultation en ligne. Cela se passe comme dans un cabinet classique, le secret professionnel est primordial. Les deux parties se voient, s'entendent. De nombreuses études ont démontré qu'une consultation en ligne et une autre au cabinet auraient la même efficacité. Au fil des séances, le dialogue se renoue. La prise de recul permet de donner du sens à la situation. Dans un cabinet, face à face, par téléphone, via Skype ou sur un chat room, quel que soit le mode de consultation, on apprend à s'écouter, car dans un couple, il faut aussi s'entendre.

comment-obtenir-une-inscription-une-creche.png

Comment obtenir une inscription dans une crèche?

Trouver une place dans une crèche en France semble être une aventure périlleuse pour plusieurs parents. En effet, la demande est de loin supérieure à l’offre d’où la nécessité d’être motivée et bien informé. De ce fait, il faudra savoir ou s’inscrire, maîtriser les conditions d’inscriptions et de recrutement du personnel ainsi que les périodes d’affluences. Toutefois, il existe des astuces qui vous permettront de remédier à cette situation.

Les informations importantes

Ce qu’il faudrait  savoir en premier lieu, c’est qu’il existe divers types de structures avec chacune des services spécifiques et bien précis même si les services minimums sont identiques notamment la surveillance et la nutrition. De ce fait, une bonne prospection vous évitera de vous inscrire dans une crèche qui ne répondra pas à vos attentes. Il y a notamment, la crèche traditionnelle, la micro crèche et la garderie maternelle avec un service minimum. 

Parallèlement, il y a la crèche d’entreprise qui vous permettra de garder votre enfant près de votre lieu de travail ou de votre domicile pour faciliter votre trajet. La capacité d’accueil est également un critère de sélection selon les particularités de votre enfant. Le service ne concerne que les enfants entre deux mois et trois ans et en règle sur les programmes de vaccination.

Quelques astuces qui peuvent aider

Premièrement, il s’agit de prendre les devants et de vous renseigner auprès du service de la Petite Enfance de votre commune. Cette prospection devra se faire très tôt afin d’augmenter vos chances. Il est ainsi préférable de commencer les démarches au cours des trois derniers mois de grossesse surtout dans les grandes villes où la demande est plus forte. 

Pour une inscription en crèche à Marseille ou dans une autre grande ville, la demande peut être tellement forte que vous seriez obligé de commencer les démarches dès les premiers mois de grossesse. Si malgré tous ces efforts, vous ne parvenez pas à en décrocher celle qu’il vous faut, vous pourriez toujours contacter votre entreprise ou celle de votre conjoint afin de savoir si elle dispose d’un service d’accompagnement pour ce genre de requête ou si elles sont en collaboration avec une crèche spécifique.

parent

Défiscaliser pour un jour donner à ses enfants

Il est tout à fait possible d’aider financièrement vos enfants tout en profitant d’un cadre fiscal favorable. Il faut tout simplement connaître les bonnes méthodes et astuces. Découvrez-en quelques-unes.

Une pension à son enfant

Dans une famille, les parents sont tenus d’assister leurs enfants aux différents moments de leur vie. On parle de « principe de solidarité familiale ». Dans ce cadre, il est intéressant de se focaliser sur les meilleurs moyens d’aider vos progénitures en fonction de vos capacités financières tout en jouissant d’un cadre fiscal avantageux. Une solution est de déterminer s’il est plus attractif de verser une pension à vos enfants et ainsi déduire la somme versée de votre revenu taxable ou tout simplement de continuer à rattacher votre enfant à votre foyer et ainsi maintenir la demi-part de quotient familial. En principe, le choix est ici vite fait. En effet, le plafond de la demi-part de quotient familial a été réduit à près de 1500 euros. Pourtant, en versant une pension à votre enfant, vous pourrez jouir d’une déduction de 5 732 euros s’il ne vit pas chez vous et de 3 407 euros s’il est encore installé dans le domicile familial. Par contre, tous ces avantages ne sont pas applicables pour les grands-parents voulant aider leurs petits-enfants sauf si ces derniers ont des parents qui ont de grosses difficultés financières et matérielles ou si l’enfant en question est orphelin.

Comment financer les études ?

Une des problématiques des parents est de savoir comment financer les études de leurs enfants. Heureusement, il existe plusieurs solutions. Si vous avez en tête de continuer à bénéficier d’une réduction fiscale, il est conseillé alors de miser sur un don d’argent. Une exonération vous sera accordée à condition que la somme que vous avez donnée à votre progéniture n’excède pas les 31 865 euros. Cet avantage vous est offert que votre enfant soit rattaché ou non à votre foyer fiscal. D’autres conditions sont également à respecter. Il faut par exemple que le bénéficiaire soit majeur et émancipé et a moins de 65 ans. Avant de faire ce don, rendez-vous d’abord dans le centre d’impôt pour y récupérer un imprimé que vous devez remplir. Faites-en deux exemplaires, le second imprimé est à remettre à la recette des impôts. Le site de la défiscalisation vous aidera dans vos démarches.

Une autre piste à envisager est la souscription à un contrat d’assurance-vie dont vos enfants seront bénéficiaires une fois l’âge de faire leurs études supérieures ou lorsqu’ils intègreront la vie professionnelle. À rappeler que les produits et intérêts capitalisés dans ce type de contrat sont exonérés d’impôts tant qu’aucun retrait ni rachat n’est fait sur 8 ans.

Enfin, il y a toujours la possibilité de contracter un prêt personnel, mais il faut alors bien comparer les offres !

Le prêt familial

Un autre moyen pour aider financièrement vos enfants consiste à opter pour le prêt familial. Même si l’opération se fait avec votre enfant, il faut toujours qu’elle soit contractualisée dès lors que les sommes en jeu excèdent les 1500 euros. En outre, sachez que le taux d’intérêt est à fixer librement. Vous pouvez même décider de ne pas appliquer des intérêts. Cependant, cette option n’est pas franchement conseillée, car le FISC pourrait considérer cela comme une donation qui doit normalement être taxée.

bebe-a-front-chaud-vite-un-thermometre.png

Bébé a le front chaud ? Vite un thermomètre !

Jusqu'à six ans, les enfants sont souvent malades. Le fait d'être accueillis en crèche ou chez une assistante maternelle qui accueille plusieurs enfants, puis ensuite à l'école les expose à de nombreux microbes et virus. C'est inévitable et trop les couver n'y changerait rien. Au contraire, leurs résistances vont, de ce fait, se renforcer… Pourtant, en tant que parent, quand on sent que le front de bébé est chaud, qu'il n'a pas l'air d'être bien, on a tous tendance à paniquer un peu… Pour commencer, autant choisir un thermomètre de qualité pour évaluer sa température et faire intervenir ou non le médecin ;

Le thermomètre avec contact

Il existe plusieurs sortes de thermomètres. On peut parler des thermomètres avec ou sans contact. Pour vous aider à faire votre choix, nous vous proposons de vous décrire les meilleurs thermomètres pour bébé présents sur le marché actuels, afin de vous faciliter le choix. Le plus classique est le thermomètre avec contact ; il s'utilise de trois façons différentes possibles : dans la bouche, sous l'aisselle ou par voie rectale. Les deux premières solutions sont préférées des parents qui ont peur de faire mal à leur bébé, pourtant les résultats peuvent être faussés par l'absorption de nourriture chaude ou froide ou par un courant d'air. La voie rectale est donc la plus fiable, surtout que le mercure ayant disparu de ces objets et étant remplacés par du galinstan ou des cristaux liquides selon les modèles, ils ne représentent aucun danger pour l'enfant.

Le thermomètre sans contact 

On parle de thermomètre sans contact quand ils utilisent le procédé de l'infrarouge à pointer sur l'oreille ou le front du petit malade. Le capteur réagit plus vite qu'un thermomètre de contact qui met presque 8 secondes à afficher le degré de température. Là, en une à deux secondes, l'affichage électronique annonce le chiffre ou la couleur (le vert ou le blanc pour une température normale jusqu'au rouge pour une température élevée, ou encore un petit bonhomme souriant ou triste). Si l'utilité est sporadique, préférez un thermomètre de contact, mais pour des enfants ayant souvent tendance à faire de la température, le thermomètre sans contact est à favoriser.

recomposer famille

Ne restez pas célibataire… recomposez une famille !

Être parent célibataire ne veut pas dire parent désespéré donc il est inutile de se jeter sur le premier venu. Si vous faites partie de ces derniers et que vous n’êtes pas trop fan des sites de rencontres, sachez que ces plateformes connaissent actuellement un énorme succès auprès des parents solos. La question qui se pose, c’est quelles sont les raisons qui font que ces sites cartonnent ? Lire la suite

Senior Adult using Digital Device Tablet Concept

Mutuelle senior : comment bien se soigner avec un budget optimisé ?

Dès 55 ans, le coût de la complémentaire santé tend à augmenter. Et, ce poste important dans le budget mensuel peut sérieusement grever le pouvoir d’achat dès le passage à la retraite où une perte de revenus est souvent à déplorer. Voilà pourquoi, il est important de comparer les complémentaires afin d’opter pour la meilleure mutuelle senior possible.

Lire la suite

Montessori personnes agées

Accompagnement des personnes âgées : la méthode Montessori

Aujourd’hui, c’est également au sein des centres hospitaliers et des maisons de retraite publique que la méthode Montessori voit le jour. Maintenir l’autonomie des personnes âgées, les soigner autant que possible sans l’aide des médicaments est possible. Il suffit de changer le regard que l’on porte sur ces résidents, comme le souligne Vincent You. Lire la suite

allergie-quand-chiens-sont-responsables.png

Allergie : Quand les chiens sont responsables

Vous avez beau les adorer, les chiens, comme beaucoup d'animaux peuvent générer des allergies. Alors, si après avoir côtoyé un chien, vous sentez les prémices d'une allergie, sachez réagir !

Allergie aux chiens, quels en sont les symptômes ? 

Vous ne vous sentez pas très bien après avoir joué avec le chien de vos voisins ? Allergie aux poils de chien: symptômes et traitements, on vous dit tout ! D'abord, il est utile de préciser que l'on n'est pas allergique aux poils des chiens en eux-mêmes mais plutôt aux squames, c'est à dire des minuscules morceaux de leur peau qu'ils véhiculent, au même titre que les humains. Les chiens à poils courts les retiennent moins que ceux à poils longs, ce qui laisse penser aux gens qu'ils sont plus allergiques aux longs poils. Les squames contiennent une protéine, la Can F1, comparable aux poussières présentes dans l'air. Comme beaucoup de substances allergènes, le fait d'inhaler cette protéine provoque des crises d'éternuements, une rhinite (écoulement nasal), une conjonctivite (inflammation de l’œil), un urticaire et dans les cas les plus sévères, une situation asthmatique, voire même un choc anaphylactique.

Traitements préconisés en cas d'allergie aux chiens

Les symptômes différant d'une personne à une autre, les traitements seront également différents. Si votre façon de réagir consiste en un écoulement nasal, utiliser un spray pour nettoyer le nez peut s »avérer suffisant. Prendre un antihistaminique peut être une solution, quelquefois durant quelques jours. Si vous déclenchez une crise d'asthme, prendre des bronchodilatateurs  peut vous soulager rapidement. Quels que soient les symptômes que vous avez déclarés, il vaut mieux prendre conseil auprès d'un médecin ou d'un pharmacien. Si le chien auquel vous êtes allergique est le votre, sachez que certaines précautions peuvent être mises en place pour ne pas avoir à vous en séparer : Ne pas laisser votre chien dormir dans votre chambre, éviter les tapis et les moquettes qui retiennent les squames dégagées par le chien, aérer tous les jours votre domicile…

quest-ce-quun-ehpad.png

Qu’est-ce qu’un EHPAD ?

C'est un hébergement pour des personnes âgées dépendantes, en un mot, ce sont des maisons médicalisées pour les plus de 60 ans en perte d'autonomie. En France, plus de 6% des personnes âgées de plus de 85 ans bénéficient d'un placement en EHPAD lorsque le maintien à domicile n'est plus possible, cela reste la solution la plus adaptée.

Un encadrement de soins quotidien

Ce genre d'établissement a pour mission d'accompagner les personnes fragiles, vulnérables et de préserver leur autonomie pour une prise en charge totale qui comprend l'hébergement, la restauration, l'animation, les soins. Les EHPAD peuvent accueillir les patients atteints de maladies dégénératives (Alzheimer, Parkinson…). Les résidents ont normalement leur chambre et leur salle de bain privative. Certains établissements proposent des chambres doubles pour ceux qui acceptent de partager l'espace ou pour les couples. L'équipe soignante réalise les soins sous le contrôle d'un médecin coordinateur. Il existe différentes aides publiques qui peuvent aider à payer les frais d'hébergement et les frais liés à l'état de dépendance (aide sociale à l'hébergement, aide au logement, allocation personnalisée d'autonomie).

Le placement en EHPAD

C'est toujours un moment difficile pour bien des familles, pourtant parfois lorsque le maintien à domicile ne peut plus être envisagé à cause des problèmes de santé et de la perte d'autonomie, le placement en EHPAD est alors une obligation. Lorsque vous cherchez ce type d'hébergement, il convient que vous donniez une grande importance à l'ambiance générale des lieux, aux chambres, aux parties communes, au personnel encadrant, aux activités organisées. Il est essentiel de choisir un EHPAD adapté aux soins du patient. Qu'il soit public ou privé, il fonctionne sur le principe des listes d'attente. Les EHPAD privés proposent très souvent des prestations comme une salle de sport, un centre de thalassothérapie. Si vous souhaitez placer un proche dans un établissement de ce type, il est préférable de bien vous renseigner sur les conditions tarifaires.