risque-chimique-signaletique-stockage-2012-081-002

Les composants d’une armoire phytosanitaire

Les activités tournant autour de l’agriculture ou de l’agronomie requièrent énormément de vigilance et en particulier dans la manipulation des produits phytosanitaires. Ce sont certes des produits qui assurent le bon développement des plantes mais contiennent quand même des substances toxiques, corrosives et polluantes. Raison de plus alors pour les stocker dans une armoire phytosanitaire. Mais de quoi elle se compose ?

Un bac de rétention

Un bac de rétention figure parmi les principaux composants d’une armoire phytosanitaire. Il s’agit d’une sorte de récipient destiné à recevoir des liquides ayant des caractéristiques corrosives et inflammables comme les bases et les acides. Cet élément doit alors disposer d’une bonne résistance à ces produits chimiques et c’est pourquoi, le choix du bac varie en fonction de l’usage qu’on en fait et du type de produit en question. Ainsi, on peut trouver sur le marché un bac en acier, en polyéthylène et en inox. Selon ses besoins également, d’autres variantes sont à considérer à savoir un bac avec caillebotis, des pieds, amovibles ou avec des roulettes. Un bar de rétention doit être aussi suffisamment étanche, dans ce cas il faut acquérir un modèle qui assurera ce rôle et qui ne risque pas de réduire sa capacité de rétention.

Les étagères

Même si les étagères n’ont pas de fonctions spécifiques notamment en termes de protection, elles sont très utiles pour faciliter la manipulation des produits, leur rangement et leur stockage. Il existe par exempledes articles qui ne doivent pas être mélangés ou alors ceux qui possèdent le même emballage, ce qui rendra la tache difficile surtout pour les distinguer. Il est beaucoup plus simple alors de se procurer d’une armoire de rangement avec plusieurs étagères pour classer aisément les produits selon leur catégorie. Pour connaitre les différents modèles de stockage, veuillez vous rendre sur http://www.e-retention.fr/32-armoire-phytosanitaire .

Les ventilations

Les ventilations ont un grand rôle dans le stockage et la conservation des produits phytosanitaires. Elles doivent intégrer l’armoire de sécurité pour une bonne aération à l’intérieur. Ainsi, il faut prévoir deux systèmes de ventilation dont l’une se trouve en haut et l’autre en bas. La ventilation est également utile en cas de fuite et rendra d’autant plus possible le nettoyage et l’entretien de l’armoire.

Le système de verrouillage

Le système de fermeture et d’ouverture permet d’éviter la propagation des produits à l’extérieur de l’armoire phytosanitaire en cas de renversement des produits ou en cas de fuite. Il faut prévoir dans ce cas une porte battante ou ouvrante avec une serrure à crémone de deux points et deux clés.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>