0

Tout savoir sur le logiciel scientifique SIGAPS

Les indicateurs bibliométriques sont à l’heure actuelle de plus en plus utilisés afin de porter une évaluation sur une équipe de recherche et par la suite de définir les stratégies de publication à adopter durant les prochaines années. Parmi ces indicateurs se trouve le SIGAPS ou système d’interrogation, de gestion et d’analyse des publications scientifiques.

Le SIGAPS, un outil pratique dans le domaine de la Santé publique

0Le SIGAPS est un produit informatique déposé par le centre hospitalier universitaire de Lille. Il permet de recenser facilement et rapidement les publications à la disposition de la communauté hospitalière. En interne, il permet d’évaluer la production scientifique du centre hospitalier universitaire dans sa généralité, y compris les divers pôles et services.

À part cela, SIGAPS est aussi utilisé au niveau de la DGOS ou direction générale de l’offre de soins du ministère de la Santé publique pour évaluer la production expérimentale de tous les CHU français, en vue d’une meilleure répartition de l’enveloppe budgétaire MERRI ou missions d’enseignements, de recherche , de référence et d’innovation.

À vrai dire, le logiciel fournit d’un côté un CV bibliographique à chaque médecin et de l’autre part un score de publication à chaque établissement hospitalier. À travers ce logiciel, le médecin trouve rapidement une liste de ses publications enregistrées dans Medline depuis l’année 1995. Il trouvera aussi sur SIGAPS un rapport comportant plusieurs tableaux et graphiques classés suivant la catégorie de la revue, la position parmi les auteurs, ainsi que les thématiques ou thèmes des travaux entretenus.

Logiciel SIGAPS, comment ça fonctionne

Un outil informatique innovant utilisé auprès des centres hospitaliers et établissements sanitaires publics et privés, le logiciel SIGAPS automatise en temps réel, dans l’immédiat, le recensement des publications des médecins travaillant dans toute la France à partir de PubMed.

Ce dernier qui centralise en moyenne plus de 5600 revues jusqu’à aujourd’hui. Dans cette optique, SIGAPS nous renseigne alors sur la qualité et la quantité de la production scientifique de chaque médecin français. Il produit également plus de renseignements sur les réseaux de collaboration externes et internes.

Par la suite, le logiciel délivre à la fin un score qui permet de mesurer véritablement l’engagement d’un médecin, d’un centre ou bien d’une équipe de recherche. Cela dit, la mise à jour des données collectées dans le SIGAPS varie d’un établissement à un autre. Dans tous les cas, la majorité de ces établissements effectuent au moins une mise à jour par semaine.

Tandis que les données nationales sont en générale mise à jour au moins deux fois par an, le plus souvent durant le mois de juin et septembre. En ce qui concerne les données de référence, elles sont soumises à une double validation, l’une par les mécanismes automatiques et l’autre par une relecture individuelle dans laquelle chaque médecin peut valider ses publications.

Résultat de l’apport du SIGAPS en France

Vous vous demandez peut-être si le logiciel SIGAPS apporte réellement une véritable évolution dans le domaine de la santé en France. La réponse est un oui sans équivoque.

En effet, si nous examinons la production des centres hospitaliers universitaires (qui sont équipés du logiciel depuis 2007 et qui représentent plus de 85 % de la production des centres de soin et de santé), nous sommes passés de plus de 11 000 publications en 2000 à 17 637 en 2014. Soit une augmentation de la production de plus de 6000 (53 %) en l’espace de 4 ans seulement.

Les publications concernent ainsi les articles, les éditoriaux et les revues écrits par les médecins et professeurs opérants dans les divers établissements sanitaires en France. Sur la même saison, le nombre d’articles dans chaque catégorie a augmenté considérablement dans l’ordre de 70 à 90 %.

Bref, le logiciel SIGAPS a bel et bien permis une augmentation qualitative et quantitative de la production des acteurs et agents de santé opérant dans un établissement sanitaire public ou privé.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>