Les différents types de malaise chez l'enfant

Les différents types de malaise chez l’enfant

En général les malaises les plus courants chez les enfants sont bénins et ne nécessitent pas de prise en charge médicale en urgence. Cependant, il est toujours préférable d’obtenir une évaluation par un professionnel de la sante, si la syncope dure plus de 10 secondes afin de pouvoir déterminer l’existence d’une maladie sous-jacente.

Nous allons aborder les différents types de malaise chez les enfants, ainsi que les mesures à prendre lorsque votre enfant est victime d’un épisode syncopal.

Qu’est-ce qu’un malaise ?

Le malaise est un terme générique qui peut décrire une variété de symptômes allant d’une pâleur soudaine à une véritable perte de conscience.

Rarement, l’évanouissement est une indication d’une urgence médicale qui nécessite des soins urgents. Ainsi, chaque fois qu’un enfant s’évanouit, il faut le signaler au médecin et s’il perd conscience pendant plus de 10 secondes, il faut immédiatement faire appel aux services d’urgence.

Causes de la syncope chez l’enfant

Il existe de nombreuses causes potentielles de syncope chez l’enfant. Les causes les plus courantes sont les suivantes :

La syncope vasovagale

Il s’agit du type de syncope le plus courant. Elle est causée par une diminution soudaine de la fréquence cardiaque ou de la pression sanguine.

Le malaise vagal est responsable de plus de 90 % des évanouissements en milieu scolaire et il ne touche pas que les enfants de nombreux adultes ont aussi ont des pertes de connaissances soudaines comme nous l’explique Sylvere  dans un dossier sur le malaise vagal.

Les principales causes de malaises vagal en milieu scolaire

  • Souvent après un effort surtout si le taux de glucide dans le sang est trop faible un adolescent peut faire un malaise.
  • Le stress d’un nouvel environnement, comme le début de l’année scolaire, peut également être un facteur d’étourdissements.
  • Une salle de classe surchauffée peut aussi provoquer un évanouissement

En général la syncope est prévisible et reconnaissable par des signes annonciateurs tel que vertiges, pâleur ou crise de vomissement.

Dans la plupart des cas l’enfant retrouvera ses esprits rapidement et il lui ne faudra pas trop de temps pour récupérer toute son énergie.

Le spasme du sanglot

Il nous est tous arrive de sentir cette sensation d’étouffement lorsque nous sommes confronté a une crise de larmes trop forte. Chez l’enfant le processus est similaire ses voies respiratoires sous le coup de l’émotion ou d’une peur se bloque et cela peut déclencher une perte de connaissance par l’empêchement de respirer correctement.

En général l’organisme par reflexe reconnecte les voies respiratoires mais voir un enfant en pleine crise de colère en train de crier et pleurer a tout d’un coup passer au silence complet, reste spectaculaire. Ce type de malaise peut être assimiler a une absence temporaire.

La crise convulsive

Ce type de crise est peut-être spectaculaire pour les parents et très éprouvante pour les enfants. Les symptômes peuvent être très violent comme

  • Révulsions des yeux ou spasmes oculaires
  • Incontinence
  • Spasmes et contraction musculaires

L’absence

Un enfant qui regarde dans le vide ou qui ne réagit pas lorsque vous lui parlez est surement dans une absence. Dans la majorité cette situation est très brève quelques secondes. L’enfant reprendra ses esprits tout seul. Il peut être fatigue et nécessite de un peu de temps pour reprendre ses esprits a 100 p cent.

Comment réagir en cas de malaise chez un enfant ?

Si votre enfant est victime d’un épisode syncopal, il y a certaines choses que vous pouvez faire pour l’aider :

  • Assurez-vous que l’enfant est allongé avec les jambes surélevées. Desserrez tout vêtement serré.
  • Si l’enfant ne respire pas, commencez la réanimation cardio-pulmonaire. Appelez le 18 si la syncope dure plus d’une minute ou si l’enfant a une crise d’épilepsie.
  • Si l’enfant vomit, tournez-le sur le côté en position PLS pour éviter qu’il ne s’étouffe.

Ce qu’il ne faut PAS faire :

  • Ne donnez rien à manger ou à boire à votre enfant.
  • Ne mettez rien dans la bouche de l’enfant.
  • N’essayez pas de déplacer l’enfant.
  • Ne mettez pas l’enfant dans un bain ou une douche froide. Cela pourrait aggraver la syncope.
  • Ne donnez pas de médicaments à votre enfant, sauf s’ils ont été prescrits par un médecin.

En conclusion

Nous avons passé en revue les différents types de malaise qu’un enfant peut faire. Dans la majorité des cas les raisons viennent de déshydratation, l’anxiété, stress, l’hypoglycémie.