Flore intestinale

Flore intestinale : 3 conseils pour en prendre soin

La flore intestinale (ou microbiote) définit l’ensemble des bactéries et micro-organismes situés dans les intestins. Ceux-ci ont une importance capitale dans la digestion et le système immunitaire aussi, leur équilibre doit être préservé. Néanmoins, certains facteurs peuvent engendrer un déséquilibre du microbiote, entraînant des troubles métaboliques et autres maladies inflammatoires. La science a également prouvé qu’une flore intestinale déséquilibrée augmentait les risques de développer un cancer colorectal.

Quels sont les facteurs à l’origine d’un déséquilibre de la flore intestinale ?

Une mauvaise alimentation possède de réels effets négatifs sur le microbiote. En effet, des repas déséquilibrés et pauvres en macronutriments entraînent une diminution de la diversité des micro-organismes des intestins. Il en va de même, pour certains médicaments comme les antibiotiques, qui détruisent la flore intestinale. Enfin, un excès de stress joue un rôle prépondérant dans le déséquilibre de celle-ci. Aussi, revoir son alimentation, limiter la prise d’antibiotiques et faire un travail sur soi pour éviter les situations stressantes sont autant de bonnes habitudes à prendre, pour préserver le microbiote.

Les probiotiques : indispensables pour renforcer le microbiote

Les probiotiques sont des micro-organismes que l’on retrouve naturellement dans la flore intestinale, mais aussi dans les yaourts et autres produits issus de la fermentation. Les probiotiques sont également disponibles sous forme de compléments alimentaires. Grâce à leur action, il est possible de retrouver un bon transit, de soigner une gastro-entérite, d’éviter les épisodes de diarrhées et, bien sûr, de rééquilibrer le microbiote. Aussi, les probiotiques, couplés à un ultrabiotique, sont vivement recommandés sous forme de cure, pour booster la flore intestinale.

Manger plus de fibres, pour favoriser l’activité de l’intestin

Les micro-organismes présents dans le microbiote se nourrissent des fibres, les dégradent puis les fermentent, afin de créer des substances bonnes pour l’organisme. Aussi, diversifier les sources de fibres permet de solliciter une grande variété de bactéries contenues dans les intestins, assurant ainsi un bon équilibre de la flore intestinale.

Limiter la consommation de certains aliments et médicaments

  • La viande rouge : de nombreuses études scientifiques sérieuses ont montré que la consommation de viande augmentait le risque de cancer colorectal, en raison du processus néfaste d’oxydation des lipides. Celui-ci est induit par le fer et renforcé par le microbiote lui-même. Aussi, l’arrêt ou la diminution de la consommation de produits carnés sont vivement recommandés par les médecins.
  • Les produits sucrés : un régime riche en sucre engendre une altération du microbiote. Cela a été constaté, chez les personnes en surpoids.
  • Les antibiotiques : ces médicaments ont pour objectif de détruire les bactéries, sans distinction. Aussi, ils ne doivent être pris que lorsqu’ils sont vraiment nécessaires.
0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>