Gueule de bois

Qu’est-ce qui donne la gueule de bois ?

Ne nous le cachons pas, il n’y a qu’une chose qui donne la gueule de bois, c’est l’alcool. Mais pourquoi nous met-il dans cet état, et pourquoi plus on vieillit, plus on a de mal à s’en remettre ? Y a-t-il des astuces pour boire tout en évitant cette fameuse gueule de bois du lendemain matin ? Nous allons répondre à ces questions.

Pourquoi l’alcool donne-t-il la gueule de bois ?

Lorsque l’on ingère des aliments consistants ou liquides, ils tombent dans le bol alimentaire contenant un taux moindre d’acides.

La nourriture est alors analysée et le foie réagit en envoyant des enzymes pour la rendre digeste. Un repas équilibré apporte des glucides, des féculents, du sel, des protéines, des lipides…

La digestion se passe normalement. Si l’on mange trop, on digère mal, mais ce n’est pas ce qui donnera la gueule de bois.

Une consommation excessive d’alcool dérègle l’analyse des informations apportées au cerveau puis au foie. Il y a beaucoup de sucre et d’éthanol et aucun ou peu d’aliments consistants.

Le foie n’arrive donc pas à gérer le problème et envoie trop d’enzymes dans l’estomac. L’alcool entre rapidement dans le sang par son passage dans les reins où il est mal filtré.

L’éthanol remonte au cœur puis au cerveau et aux poumons. Les neurones sont noyés sous les informations, et ne peuvent plus réagir correctement. La vue est brouillée, la tête tourne, c’est la montée rapide du taux d’alcoolémie.

C’est au moment où l’ascension du taux est stoppée que la gueule de bois commence à se ressentir. On peut avoir des nausées, vomir, mais ce n’est pas une généralité.

Par contre, une sensation de bouche sèche, les membres lourds, mous et parfois douloureux, des maux de tête sont des effets ressentis chez la plupart des fêteurs. Plus le taux se met à baisser, et plus le malaise grandit, on se retrouve avec des symptômes d’état grippal.

Les sons sont amplifiés, la lumière donne mal aux yeux, un goût ferreux apparaît dans la bouche. Et l’on jure alors, que c’est la dernière fois que l’on boit autant.

Pourquoi plus on vieillit, plus la gueule de bois dure longtemps ?

Les jeunes se remettent rapidement d’une gueule de bois et enterrent leur promesse de ne pas recommencer. Mais plus on prend de l’âge et plus il faut de temps pour refaire surface, la faute en revient aux enzymes du foie qui sont en déclin. Les médicaments utilisés pour maintenir la santé, les antibiotiques pris pour lutter contre une maladie, la prise de poids, le manque d’habitude de boire de l’alcool sont autant de réponses logiques à la question. Le corps est moins aidé, il est naturel qu’il mette plus de temps à retrouver la forme.

Y a-t-il des astuces pour éviter la gueule de bois ?

Il y a effectivement des astuces pour l’éviter, mais elles n’endiguent pas la montée du taux d’alcoolémie.

Manger

Avoir de la nourriture dans l’estomac avant la soirée, diminue l’acidité, le taux de glucides et d’éthanol et permet aux enzymes du foie de travailler à peu près correctement. Manger pendant la soirée alcoolisée, aide aussi, il ne faut pas hésiter à grignoter quelques toasts.

Boire de l’eau

Boire de l’eau plate diminue le taux d’éthanol et de sucre, comme le fait la nourriture. Boire de l’eau gazéifiée aide à la digestion.

Absorber une certaine boisson à base de fruits

Si les jus de fruits peuvent aider à contrôler la balance sucre-acidité et apaiser le foie, c’est déjà bien, mais il y a encore mieux.

La startup Alcoool, menée de main de maître par deux jeunes hommes dynamiques, a choisi des fruits avec minutie pour fabriquer une boisson anti-gueule de bois. Ils se sont basés sur des études scientifiques et avec l’aide d’un laboratoire, ils ont mis au point un breuvage étonnant.

Cette petite bouteille contient de la poire asiatique (nashi, coréenne), de la figue de Barbarie, du chardon Marie, du curcuma, de la menthe, du citron et des vitamines B et C.