interventions-problemes.jpg

Problèmes de hanches et genoux : les interventions

Vous ressentez des douleurs au niveau de vos hanches ou au niveau de vos genoux ? Vous avez des difficultés à vous lever le matin et à bouger durant la journée à cause de la douleur aux hanches ? La douleur à vos genoux vous fait-elle ralentir ? Dans tous les cas, il faut consulter un médecin. En fonction du problème, il peut préconiser une opération. Pour ce faire, l’intervention d’un chirurgien orthopédique est requise. Cet expert intervient dans divers cas et pour différentes opérations.

Chirurgie pour une prothèse totale de la hanche

Cette opération est très courante. La prothèse totale de la hanche ou PTH consiste à poser une prothèse à la place de l’articulation de la hanche. Comme l’expliquent les chirurgiens de la Clinique parisienne de la Hanche et du Genou, la prothèse se fixe depuis la tête du fémur et du cotyle au niveau du bassin. L’opération se passe obligatoirement à l’hôpital ou dans une clinique médicale. Vous trouverez des cliniques qui prennent en charge le traitement chirurgical des pathologies concernant ces deux articulations.

La prothèse totale de la hanche est indiquée si vous présentez les symptômes suivants :

  • des difficultés à effectuer vos tâches habituelles,
  • des douleurs typiques et mécaniques au niveau de la hanche.

Une fois l’opération réussie, le patient retrouve pleinement sa mobilité. Il ne ressentira également plus de douleurs.

La méniscectomie pour une fracture du ménisque

Le plus souvent, lorsqu’une lésion méniscale survient, le docteur la suture. Il peut s’agir d’une fracture ou d’une déchirure du ménisque. La suture de certaines lésions présente cependant d’énormes risques d’échec. La meilleure solution consiste alors à passer par la méniscectomie.

Chirurgien de la hanche

Cette opération consiste à retirer le morceau de ménisque lésé. Pour ce faire, le chirurgien réalise l’intervention en ambulatoire sous arthroscopie. Après l’opération, le patient doit recourir à la kinésithérapie pour suivre des séances de rééducation. Selon le type de lésion, le patient passe par une période de convalescence d’environ 4 semaines.

Vous ressentez des douleurs persistantes liées à une lésion du ménisque, qui ont duré plus de 6 mois ? La méniscectomie sera recommandée. L’opération est aussi envisageable si vous ne présentez pas une arthrose évoluée.

L’instabilité rotulienne qui cause la luxation

La luxation de la rotule concerne surtout les jeunes femmes. C’est un motif de consultation très fréquent en orthopédie. Cette pathologie survient après une pratique sportive ou en marchant dans la rue. La luxation de la rotule cause une instabilité au niveau du genou. Si elle reste non traitée, elle peut provoquer une arthrose fémoropatellaire accélérée.

Lorsque le patient est atteint de luxation de la rotule, il ne peut pas marcher. Il doit alors être emmené aux urgences. Une fois arrivé là-bas, le docteur procède à un bilan radiographique de la luxation. Puis, le chirurgien procède à la réduction de la luxation. Le genou du patient sera immobilisé dans une attelle après l’opération. Cela réduit la sensation de douleur et permet à l’aileron rotulien médial de cicatriser plus rapidement. Le patient doit suivre des séances de rééducation 10 à 15 jours après l’opération. Si la luxation venait à réapparaître, une autre intervention serait envisagée : la reconstruction du ligament médial de la rotule.

Journaliste : Michel

Michel, professeur de yoga à Paris, donne de précieux conseils sportifs, mais également nutritionnels.